Ce vendredi 17 septembre 2021, Marc Márquez a répondu aux questions des journalistes depuis le Misano World Circuit Marco Simoncelli, au terme de la première journée du Gran Premio Octo di San Marino e della Riviera di Rimini.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote espagnol, qui a réalisé le neuvième chrono des temps combinés ce vendredi.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Marc Márquez sans la moindre mise en forme.


 

Marc, vous avez semblé être dans le coup aussi bien sur le sec que sur le mouillé aujourd’hui. Est-ce dû à une amélioration de la situation au niveau de votre épaule, ou bien est-ce davantage lié aux réglages de votre moto ?

« Ce matin lors des FP1 je me suis dit que ce weekend ce ne serait pas trop mal que d’avoir de la pluie lors de certaines séances, histoire de réduire notre temps de roulage global sur le sec, car c’est très exigeant physiquement, surtout sur cette piste qui dispose d’une nouvelle surface. »

« Le niveau de grip y est très élevé et cela rend le pilotage beaucoup plus agressif. J’ai rencontré des difficultés sur le sec lors de la première séance, mais même comme cela j’ai réussi à faire de bons chronos. Nous allons voir. C’est vrai que sur le mouillé nous nous sentons un peu plus compétitifs, mais toujours pas suffisamment. Je dois dire que même sur le mouillé tous les pilotes Honda ont éprouvé des difficultés pour une raison ou pour une autre. Nous devons comprendre pourquoi car en temps normal nous sommes assez forts dans ces conditions. »

“Nous nous sentons un peu plus compétitifs sur le mouillé”

 

Au sujet de votre épaule, vous avez déclaré qu’après Austin vous prendrez une décision sur la façon de traiter le problème. Qu’est-ce que cela signifie exactement ?

« Chez moi je continue de m’entraîner avec les mêmes personnes et je suis toujours le même programme, mais c’est vrai que je ne n’arrive pas à tout faire, car normalement quand je reviens d’un Grand Prix il me faut bien deux ou trois jours pour me reposer et je ne peux alors pas solliciter mes muscles car c’est douloureux. »

 

« C’est donc difficile dans ces conditions, surtout quand vous avez plusieurs courses qui s’enchaînent. Mais le fait est qu’après Austin je vais disposer de deux semaines de repos qui vont me permettre de travailler plus profondément au niveau de mon épaule. Je continue de voir le physiothérapeute une fois par semaine à la maison. »

« Mais petit à petit je me sens de mieux en mieux, même si c’est toujours difficile de franchir ce dernier cap mental qui consiste à aborder les weekends sans trop penser à mon épaule. Mais c’est mon objectif pour bien progresser et hausser mon niveau de jeu. Dans l’idée, j’aimerais pouvoir envisager les deux dernières courses de la saison sans penser à mon épaule, mais cela va être difficile. »

“C’est toujours difficile d’aborder les weekends sans trop penser à mon épaule”

 

Avez-vous travaillé sur un nouveau châssis ce weekend, ou tout du moins sur une amélioration ?

« J’ai très simplement utilisé les deux mêmes châssis avec lesquels j’avais déjà roulé en Aragón. Malheureusement nous n’avons pas pu faire d’essais probants étant donné qu’il n’y a eu qu’une seule séance disputée sur le sec. Demain nous allons revenir sur le châssis que nous avons utilisé en Aragón, mais nous allons également mettre à profit les deux journées d’essais qui auront lieu après la course la semaine prochaine pour mener des comparaisons plus approfondies. »

MotoGP Misano – Classement des temps combinés :

Crédit classement : MotoGP.com




Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team