Jorge Martin connait une première saison de MotoGP certainement probante mais aussi en dents de scie. Ainsi, s’il est capable d’avoir déjà gagné un Grand Prix et de revendiquer trois pole-positions, il est aussi celui qui souffre terriblement en Aragon jusqu’à inquiéter sur son niveau physique. De ce côté-là, le tracé de Misano est pour lui un véritable défi et, pour le moment, si sa prestation reste honorable d’un point vu chronométrique, elle reste à l’étude pour ce qui est de la résistance du corps. Deux domaines où le pilote Pramac a ses références sur la piste…

Jorge Martin est arrivé à Misano épuisé par l’épreuve d’Aragon. A tel point qu’il est allé quémander conseil à un certain Jorge Lorenzo qui avait beaucoup travaillé sur l’ergonomie du temps où il pilotait une Ducati. L’équipier de Johann Zarco dit ainsi : « j’ai parlé avec Jorge Lorenzo pour voir comment il pouvait m’aider, pour voir quels changements il avait apporté. Nous avons quelques idées que nous essaierons d’appliquer. Je n’utilise pas mes jambes lorsque je pilote. Je dois le faire, je suis en MotoGP et ici tes bras sont détruits. Quand tu es à l’aise et rapide c’est mieux, tu as plus de temps pour réfléchir ».

Il semble que les leçons commencent à porter puisque le voilà quatrième au terme des qualifications. Une performance que Jorge Martin relativise pourtant : « ce fut une journée très difficile » a en effet avoué le pilote Pramac Ducati. « Nous avons essayé beaucoup de choses différentes et il est difficile pour un rookie de comprendre quelle est la meilleure façon. Alors je me débattais un peu. Ensuite, nous avons décidé de revenir à ma moto standard, sur laquelle j’avais pris les pole positions. J’étais assez compétitif avec ça. Je suis encore loin du sommet, mais je pense que nous avons fait un excellent travail avec la quatrième place. »

20210917 130637074 7524

Jorge Martin a une marge de progression

Martin était 13e en FP4 à + 0,757 sec du meilleur temps, ce qui lui fait comprendre qu’il doit encore progresser pour les 27 tours qui l’attendent ce dimanche : « nous devons améliorer notre rythme de course, mais nous réduisons l’écart et nous espérons pouvoir être compétitifs dimanche ».

En fait, l’Espagnol de 23 ans semble avoir au moins deux dixièmes de retard en ce qui concerne le rythme. « Le problème, c’est que ce n’est pas seulement deux ou trois dixièmes, mais un peu plus », a répondu le rookie. « On est encore loin de Pecco et Fabio. Mais je pense que le reste du groupe n’est pas loin » termine l’Espagnol.

Jorge Martin

MotoGP Misano 1 J2 : Qualifications

Misano

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Martin

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing