Ce dimanche 19 septembre 2021, Brad Binder a répondu aux questions des journalistes depuis le Misano World Circuit Marco Simoncelli, au terme du Gran Premio Octo di San Marino e della Riviera di Rimini.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote sud-africain, qui a mené une course discrète ponctuée d’un top 10.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Brad Binder sans la moindre mise en forme.


 

Brad, pouvez-vous revenir sur votre course ? Un nouveau top 10, ce n’est pas si mal…

« C’est vrai que ce dimanche a été une journée globalement plus positive que l’ensemble de notre weekend. Les gars ont bien travaillé sur la moto. En course j’ai été en mesure d’attaquer tout en me montrant très régulier. Ce résultat n’est clairement pas au niveau de nos espérances, mais compte tenu de nos galères durant ce weekend, le fait de décrocher un top 10 n’est pas si mal. J’ai fait de mon mieux et j’ai réalisé une course propre. »

“Ce résultat n’est clairement pas au niveau de nos espérances”

 

Il semble que vous avez procédé à des changements au niveau de votre châssis…

« Comme toujours nous avons essayé différentes choses, nous avons joué sur les réglages pour parvenir à un meilleur package. Dimanche matin nous avons progressé sur les entrées de virages, notamment sur le freinage et la capacité de la moto à bien tourner. Nous sommes très contents de cela. »

Mais concrètement, avez-vous essayé un autre châssis ?

« Je ne peux pas dire que j’ai essayé un tout nouveau châssis, car dans les faits les deux que nous avons utilisés sont très similaires. Il n’y a vraiment pas une grosse différence entre les deux pour être honnête. Je pense que nous sommes parvenus à trouver quelque chose en plus ici, mais il faut que cela soit confirmé sur d’autres pistes. »

 

L’objectif de ce weekend n’était-il pas de limiter les dégâts et de vous préparer au mieux à la seconde manche qui se disputera à Misano dans un mois ?

« C’est difficile à dire. Bien sûr je m’attendais à faire une meilleure course aujourd’hui, à être un peu plus fort et à imprimer un meilleur rythme. Mais je pensais que tous les pilotes qui avaient choisi le pneu soft à l’arrière de leur machine allaient rencontrer des difficultés en fin de course, mais ce ne fut pas le cas au final. L’objectif quand nous reviendrons ici sera donc d’être constants avec le pneu soft sur toute la longueur de la course. Nous allons par ailleurs avoir deux journées de tests cette semaine, et nous espérons bien progresser à cette occasion sur notre compétitivité. »

“L’objectif quand nous reviendrons ici sera d’être constants sur toute la longueur de la course avec le pneu soft”

 

Remy Gardner et Raúl Fernández [qui pilotent pour KTM en Moto2, et ont assuré le doublé dans la catégorie ce weekend lors du Grand Prix de Saint-Marin] seront de la partie au cours des deux journées d’essais prévues à Misano mardi et mercredi. Qu’attendez-vous de leur contribution cette semaine ?

« Je sais qu’ils vont participer à ces essais, mais je ne sais pas quel jour exactement et ce qu’ils vont faire précisément. Je ne saurais vous en dire plus. »

 

Quel était le niveau de grip en course ? Était-ce mieux que samedi et était-il aisé de dépasser ?

« Je dirais que ce circuit a un très bon niveau d’adhérence en comparaison des autres tracés. Le fait qu’ils l’aient resurfacé n’a pas changé grand-chose au niveau du grip. Nous avons connu une dégradation des pneus normale, notamment du fait du gommage de la piste suite au passage des Moto2 et Moto3. »

« Cela a par ailleurs été assez difficile de dépasser en course, car nous n’avions pas beaucoup de marge pour attaquer, notamment dans les phases de freinage, et je n’ai pas réussi à m’extraire des virages de la façon dont je voulais. C’est cela qui a rendu les dépassements difficiles me concernant, car je n’étais pas en mesure de me rapprocher de mes cibles avant de freiner. »

Est-ce que cela peut expliquer que de nombreux pilotes aient joué de nouveau avec les limites de la piste ici ?

« J’aimerais bien en discuter avec les autres pilotes, car j’ai vu que nombre d’entre eux ont effectivement reçu des avertissements pour avoir dépassé les limites de la piste. Pour ma part je dois bien admettre que ça me dépasse car je n’ai jamais débordé sur le vert trois fois de suite. Cela a dû m’arriver juste une fois. »

MotoGP – Misano – Résultats Course :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP