Ce dimanche 19 septembre 2021, Pol Espargaró a répondu aux questions des journalistes depuis le Misano World Circuit Marco Simoncelli, au terme du Gran Premio Octo di San Marino e della Riviera di Rimini.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote espagnol, qui a décroché la septième place à l’arrivée après une course et un weekend solides.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Pol Espargaró sans la moindre mise en forme.


 

Pol, êtes-vous satisfait de votre résultat ? Une septième place n’est pas si mal compte tenu des conditions de course…

« Je suis content de la course que nous avons réalisée, car honnêtement je m’attendais à pire. Je suis convaincu que le choix de pneus que nous avons effectué a été le bon, même si ce n’était pas le même que celui de Marc Márquez ou de Takaaki Nakagami. Je suis content du résultat, et mon rythme de course a été meilleur que celui auquel je m’attendais. »

« J’ai pris du plaisir durant cette course, et j’ai pris du plaisir en pilotant la moto. Au final je termine seulement à trois secondes de Marc, qui a fini quatrième. Ce n’est franchement pas si mal, et nous devons simplement progresser sur certaines parties de la course, notamment les premiers tours où je n’ai pas été suffisamment rapide et où j’ai perdu pas mal de temps en me faisant passer par différents pilotes. En milieu de course j’ai réussi à rattraper ce retard et au final je termine à trois secondes de Marc ce qui n’est vraiment pas si mal. Je dois être satisfait de ce résultat, même s’il est clair que je voulais faire encore mieux que septième. »

 

C’est vrai que vous êtes souvent bien qualifié mais que vous marquez un peu le pas en début de course. Dimanche ce fut un peu mieux de ce point de vue-là, mais pas suffisamment selon vous. Pouvez-vous nous expliquer les problèmes que vous rencontrez exactement en début d’épreuve ?

« Tout d’abord, je dois dire que je suis content de nos progrès en qualifications car lors des dernières courses nous avons réussi à nous qualifier directement pour la Q2 et à nous positionner sur l’une des trois premières lignes de la grille. Lors des dernières courses j’ai été l’un des pilotes les plus rapides sur un tour, ce qui est quelque chose de vraiment bien car je voulais déjà progresser sur cet axe en premier lieu. »

“Lors des dernières courses j’ai été l’un des pilotes les plus rapides sur un tour”

 

« Je suis vraiment rapide dans l’exercice du tour lancé, je ne chute pas et je ne fais pas d’erreur comme cela a pu être le cas en début de saison. Donc c’est déjà quelque chose de réglée, et je suis content de cela. Mais il me reste encore à progresser lorsque le réservoir de carburant est plein, c’est-à-dire en début de course, car c’est là que le comportement de la moto reste le plus critique. »

« Nous devons beaucoup attaquer en début d’épreuve, mais avec le plein de carburant ainsi que des pneus neufs c’est vraiment très critique et il est aisé de tout perdre dans les deux premiers tours, voire les trois ou quatre premiers. C’est vraiment le moment de la course où c’est le plus délicat pour nous, surtout sur la Honda dont le point fort principal se situe dans les phases de freinage. »

« C’est très piégeux. Contrairement au déroulement habituel des courses, cette fois-ci des gars censés être plus rapides que moi tels que Joan Mir ou Álex Rins se sont retrouvés derrière moi sur la grille, et le problème est que quand ces gars-là me dépassent en course, je perds facilement deux ou trois dixièmes à chaque fois. Mais encore une fois je suis content du résultat final. Terminer la course à trois secondes de Marc n’est pas un mauvais résultat, au contraire. Nous devons continuer à travailler de la sorte, notamment mardi et mercredi, qui promettent d’être deux journées d’essais importantes pour nous. »

MotoGP – Misano – Résultats Course :

Crédit classement : MotoGP.com




Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team