Cette déconvenue à Misano aura sans doute été celle de trop pour Joan Mir qui s’est fait à l’idée sur la ligne d’arrivée du Grand Prix de Saint Marin de perdre sa couronne acquise en 2020. Et ce d’autant plus qu’il était sorti du top 5 en subissant une pénalité pour être passé dans la partie verte, ce qui le reléguait derrière Jack Miller et Marc Marquez. Déjà en colère au départ, l’officiel Suzuki se montrait résigné sous le drapeau à damier…

Le champion du monde de MotoGP Joan Mir a ramené sa Suzuki dans son box à la 5e place de la course de Misano. Mais il a ensuite été puni. Il était pourtant l’un des pilotes les plus forts du peloton à la fin de la course pour le Gran Premio Octo di San Marino et delle Riviera di Rimini à Misano, mais il a tout simplement perdu trop de terrain au début. En vue de l’arrivée, l’Espagnol a dépassé Jack Miller et a eu un match serré avec son compatriote Marc Márquez. Il a perdu sa cinquième position contre Miller sur le tapis vert, pour avoir dépassé les limites du tracé.

« Je suis juste déçu, je m’attendais à beaucoup plus ici », a avoué celui qui reste troisième au championnat. « Au début, je ne pouvais pas doubler un seul pilote avec mon pneu avant . Pour moi, il s’agissait juste de survivre au début. La situation était complètement différente de ce à quoi je m’attendais ».

« Je voulais attaquer et d’une manière ou d’une autre je me suis juste défendu contre les autres. Ce n’étaient pas de bons sentiments », décrit Mir ouvertement. « Nous essaierons d’améliorer la moto ici mardi et mercredi. Ce sera très important pour nous. Nous voulons avoir un bon potentiel pour les dernières courses et je veux être là où je dois être. Le rang 5 ou 6 n’est pas là où je veux être ».

Joan Mir, Team Suzuki Ecstar, Gran Premio Octo di San Marino e della Riviera di Rimini

Joan Mir : “je n’aurai pas me championnat”

« Comme le Rins, j’ai utilisé une gomme medium à l’avant » précise le pilote Suzuki. « L’équipe m’a recommandé le pneu. Alex Rins s’est également bien entendu avec, il n’a jamais essayé le pneu avant dur. Mais j’ai besoin de plus en amont. Mon style de pilotage est juste différent de celui d’Alex, je demande juste plus au pneu avant. Malheureusement, nous n’étions pas aussi compétitifs que nous l’avions espéré. Mais nous n’avons pas fait d’erreur. Nous n’avions pas assez d’informations ».

Joan Mir termine : « c’était un peu délicat. Normalement, nous ne pouvons pas utiliser le pneu dur avec notre moto. Mais je commence maintenant. J’ai juste besoin de ce supplément. Nous essayons de changer la moto donc, je ne peux pas rouler avec le pneu medium ». Mais il précise surtout : « je suis un peu en colère parce que je connais mon potentiel de cette année et je suis en colère parce que je roule mieux, je fais moins d’erreurs, je suis un meilleur pilote et je n’aurai pas le championnat. C’est difficile à comprendre. Nous pouvons penser que les prochaines courses sont comme une pré-saison, comme si chaque course était une opportunité de donner des informations et d’apporter des améliorations à la moto dont nous avons besoin ».

Mir “angry” at MotoGP title loss as he is now a "better rider”

MotoGP Misano 1 J3 : classement

Misano

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Joan Mir

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar