Marc Marquez aborde Misano et son premier Grand Prix des deux inscrits au calendrier avec l’enthousiasme toujours à l’esprit de sa grande bataille contre Bagnaia en Aragon. C’était il y a seulement une semaine ce qui veut dire qu’il en subit aussi la fatigue en raison de son état de forme général toujours précaire. Une situation dont il ne se cache pas et tout le monde a pu s’en rendre compte lors de la conférence de presse d’après l’épreuve sur le Motorland, lorsqu’il n’a pas été en mesure de déboucher une bouteille d’eau avec sa main droite. Mais même s’il n’est qu’un homme comme il le dit, il est prêt à braver ce nouveau week-end de compétition en champion…

Marc Marquez arrive au Grand Prix de Saint-Marin avec un moral au beau fixe après une incroyable bataille de 23 tours avec Francesco Bagnaia pour la victoire en Aragon. Même si elle a été perdue, la victoire a été personnelle, et c’est bien le plus important pour l’octuple champion du monde actuellement. Le pilote du Repsol Honda Team a remporté trois courses lors de ses sept apparitions à Saint-Marin et n’a terminé que deux fois hors du podium. Pour le n°93, Misano en 2021, offre une chance de confirmer ses bons sentiments et ceux de l’équipe ressentis en Aragon et de continuer à construire leur saison qui est aussi émaillée 17 chutes plus tôt dans une année commencée avec deux Grands Prix de retard…

Marc Marquez sait tout cela lorsqu’il se présente pour cette quatorzième échéance du calendrier : « l’équipe et Honda poussent fort, leur motivation est toujours très élevée », a déclaré l’Espagnol. « Vous en voulez de plus en plus. C’est pourquoi ce podium était si important pour moi d’un point de vue mental. Lorsque vous travaillez dur mais que vous manquez toujours de sensation, vous avez mal à l’épaule et les résultats ne viennent pas. Je ne suis qu’un humain, c’est difficile ».

Marc Marquez se concentre aussi sur les tests à suivre

« En Aragon, j’ai eu des difficultés dans certaines sections du tracé, et Misano a également de tels passages. Il sera intéressant de bien les maîtriser. Si nous n’y parvenons pas, il est facile pour la roue avant de glisser et de chuter ». Mais il insiste : « après une grande course et une grande bataille comme à Aragon, vous arrivez à la course suivante avec un peu plus de motivation. Nous allons voir ce que ce week-end va nous apporter, dans le passé nous avons eu de très bonnes courses ici mais c’est un circuit exigeant ».

Il termine avec un aspect qui sera au moins aussi essentiel que la course elle-même : « après la course, nous avons deux jours d’essais qui seront très importants pour nous et pour le HRC, car nous continuons à travailler pour nous améliorer. La semaine s’annonce chargée pour Honda ».

MotoGP Misano 1 (14/18) : les horaires

Vendredi 17 septembre

Moto3 Essais libres 1 :   09h00-09h40

MotoGP Essais libres 1 : 09h55-10h40

Moto2 Essais libres 1 :   10h55-11h35

Moto3 Essais libres 2 :   13h15-13h55

MotoGP Essais libres 2 : 14h10-14h55

Moto2 Essais libres 2 :  15h10-15h50

Samedi 18 septembre

Moto3 Essais libres 3 : 09h00-09h40

MotoGP Essais libres 3 : 09h55-10h40

Moto2 Essais libre 3 :     10h55-11h35

Moto3 Q1 : 12h35-12h50

Moto3 Q2 : 13h00-13h15

MotoGP Essais libre 4 : 13h30-14h00

MotoGP Q1 :     14h10-14h25

MotoGP Q2 :     14h35-14h50

Moto2 Q1 :        15h10-15h25

Moto2 Q2 :        15h35-15h50

Dimanche 19 septembre

Moto3 WUP       08h20-08h40

Moto2 WUP       08h50-09h10

MotoGP WUP    09h40-10h00

Moto3 Course   11h00    23 Tours

Moto2 Course   12h20    25 Tours

MotoGP Course 14h00   27 Tours

 




Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team