Et revoilà Brad Binder ! Ceux qui pensaient qu’il avait déjà fait l‘essentiel à Brno en constatant qu’il était descendu de la quatrième place au neuvième rang au classement général du championnat après le Grand Prix de Saint Marin en sont pour leurs frais. Le Sud-Africain ne lâche rien et il a montré ce vendredi à Misano que le Grand Prix d’Emilie Romagne pourrait être différent du précédent, bien que sur le même tracé situé sur les bords de l’Adriatique…

Brad Binder a forcé l’allure à Misano pour se poster en haut de la feuille des temps. Certes, ce n’est que pour deux millièmes face à la Honda de Nakagami, mais dans la mêlée d’un top 5 réuni en 71 millièmes, il fallait être solide. Et l’officiel KTM a montré qu’il l’était.

« C’était une très bonne FP2 », a déclaré Brad Binder. « En FP1, nous avons encore eu quelques problèmes et une session difficile. Mais j’avais une idée claire de ce dont j’avais besoin pour la deuxième séance afin de m’améliorer. Et en effet, nous avons apporté de bonnes améliorations. Dans les deux dernières sorties de FP1, je me suis senti beaucoup plus à l’aise sur la moto que le matin ».

« Dans l’ensemble, les changements m’ont permis d’améliorer beaucoup plus facilement mon temps au tour. Dans les jours précédents, j’étais toujours coincé à un certain moment, mon sentiment pour la moto laissait beaucoup à désirer. Je suis heureux que nous ayons fait de nets progrès. Maintenant, je suis curieux de savoir ce que samedi apportera » ajoute l’équipier de Pol Espargaró, cinquième.

Binder était derrière Viñales sur son meilleur tour. Qu’en a-t-il appris ? « J’ai eu une bonne occasion de rouler derrière Viñales et de voir ce qu’il fait. Ce type a déjà vécu de fantastiques meilleurs moments ici. C’était impressionnant de le regarder. C’est incroyable la vitesse de virage extrêmement élevée qu’il peut prendre. C’est encore un peu difficile pour moi là-bas. Mais dans les zones de freinage devant les virages lents, je me sentais un peu plus vite. Vous pouvez donc voir qu’il existe, pour ainsi dire, deux façons différentes de réaliser des temps au tour forts ici. Dans l’ensemble, tout le monde allait bien aujourd’hui. J’ai hâte à demain » termine le rookie, déjà vainqueur en MotoGP.

MotoGP Misano 2 J1 : chronos



Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP