Brad Binder a connu à Misano le sort inverse des pilotes Yamaha. Ces derniers, en effet, avaient connu des difficultés à Brno et l’enfer sur le Red Bull Ring avant de se refaire une santé sur les bords de l’Adriatique. Le Sud-Africain, lui, a gagné en République Tchèque et s’est bien comporté en Autriche. Mais il ne gardera pas un grand souvenir du Grand Prix de Saint Marin…  

Brad Binder a marqué le pas dans son championnat à Misano, au guidon de sa KTM. Ce qui reste tout de même relatif, car il s’agit de sa première campagne à ce niveau tandis que le vice-champion du monde 2019 de Moto2 est déjà un vainqueur de Grand Prix. Mais tout de même, le pilote Red Bull-KTM regrette d’avoir tant souffert pour se contenter de la 12e place sous le drapeau à damier, à douze secondes du vainqueur Franco Morbidelli au guidon de la Yamaha Petronas.

« C’était l’une des courses difficiles, j’ai pris un mauvais départ », raconte Binder. « Après ce départ, j’ai dû essayer de trouver mon chemin à travers le peloton. C’était plus difficile à dépasser que prévu. Il était difficile de réussir les manœuvres. Dans l’ensemble, ce fut un week-end difficile. Avec un meilleur départ, j’aurais peut-être pu aller un peu plus loin, mais je n’aurais pas été beaucoup plus rapide ».

« J’attends avec impatience Misano2 »

« Quand j’étais devant Pol Espargaró et Miguel Oliveira, ma roue avant s’est brièvement bloquée à l’approche du virage 12. J’ai ensuite touché la ligne blanche au bord de la piste et c’est comme de la glace ici. Puis je suis sorti de la piste. J’ai perdu une seconde ou 1,5 seconde lors de ce tour. Ensuite, j’ai voulu les rattraper, mais je n’ai pas pu. Outre cette erreur, j’ai vraiment fait de mon mieux ».

Il termine : « heureusement, nous avons maintenant le test mardi. Je veux m’améliorer et faire une meilleure course dimanche prochain. Il faut avoir plus de vitesse dans les virages. Vous avez besoin d’un peu plus de fluidité pour piloter ici. Il faut relâcher les freins plus tôt, puis sortir de nouveau de la courbe pour accélérer tôt. Je freine relativement fort. J’attends avec impatience un week-end un peu plus fort à Misano2 ».

Avec cette prestation, Brad Binder est passé de la quatrième à la neuvième place d’un championnat qui reste très serré.

MotoGP Misano1 J3 : classement



Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP