Ce dimanche 24 octobre 2021, Enea Bastianini a répondu aux questions des journalistes depuis le Misano World Circuit Marco Simoncelli, à l’issue du Gran Premio Nolan del Made in Italy e dell’Emilia-Romagna.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote italien, qui a récidivé ce weekend au bord de l’Adriatique avec un deuxième podium à Misano en l’espace d’un peu plus d’un mois.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Enea Bastianini sans la moindre mise en forme.


 

Enea, vous avez de nouveau livré une remarquable performance en partant depuis la 16e place sur la grille. Votre podium était sans doute difficilement imaginable après les qualifications, et surtout après vos trois chutes survenues samedi…

« Ce fut en effet un weekend assez difficile pour moi, et hier j’ai détruit pas moins de trois motos en l’espace de huit tours [rires] ! C’est vrai que je ne me voyais pas sur le podium après les qualifications, mais une fois la course lancée je me suis rendu compte que j’avais un rythme très rapide, quasi similaire à celui du groupe de tête. »

« Ensuite lors des derniers tours j’ai beaucoup attaqué pour rattraper quelques positions, et à la fin je me suis retrouvé en quatrième position et j’ai vu que Fabio Quartararo n’était pas loin. J’ai donc tout donné dans le dernier tour pour le passer, et j’ai réussi. Je tiens à remercier mon équipe car ils ont fait du très bon travail aujourd’hui, et bien sûr hier. Je tiens également à féliciter Fabio pour sa saison, il a été vraiment incroyable tout du long. »

“Je ne me voyais pas sur le podium après les qualifications”

 

La plupart des pilotes Ducati ont opté pour le pneu dur à l’avant, contrairement à vous qui avez privilégié le pneu medium. C’était un peu un saut dans l’inconnu car il n’y avait quasiment pas eu de roulage sur le sec avant la course, et les températures ont par ailleurs été beaucoup plus basses qu’il y a cinq semaines lors du premier Grand Prix. Comment avez-vous perçu ces différences ?

« Cette course a en effet été très différente de Misano-1, car il a fait beaucoup plus froid. Je pense que le medium était une bonne option pour le pneu avant, mais Pecco Bagnaia et Jack Miller ont quant à eux choisi le dur. De mon côté je l’avais bien essayé aussi plus tôt dans le weekend, mais en milieu de virage ce n’était vraiment pas bon. Je l’avais aussi essayé lors des deux journées d’essais privés ici le mois dernier, et j’avais alors chuté par deux fois. C’est ce qui m’a incité à utiliser le pneu medium aujourd’hui. »

 

 

Votre nouveau podium va forcer dorénavant Ducati à vous fournir un matériel plus à jour l’an prochain…

« L’an prochain je vais avoir le droit à la GP21. J’en ai discuté ce weekend avec les gars de chez Ducati, mais je pense que ce ne sera pas possible d’avoir la moto de 2022 l’an prochain. Mais après cette course, nous avons sans doute de nouveaux arguments à faire valoir [rires]. »

“Avec ce podium, on va avoir de nouveaux arguments à faire valoir auprès de Ducati pour toucher la GP22 dès l’an prochain !”

 

Lors des derniers tours, avez-vous attaqué quoiqu’il en coûte, ou bien avez-vous tout simplement fini sur un très bon rythme ?

« Cette bataille avec Fabio a été assez étrange car lui était en course pour le titre. Mais au fond de moi je n’avais qu’une envie : Finir sur le podium. Je suis vraiment resté proche de lui et au final j’ai pu porter une attaque en douceur, donc je suis content de cela. »

 

 

C’est votre deuxième podium de la saison. Quelle est donc la prochaine étape qui puisse désormais vous faire encore davantage progresser ?

« Je pense que c’est indubitablement les qualifications, car à chaque fois je démarre depuis une position située entre la neuvième et la 16e place. Ce n’est pas quelque chose de bien pour la course, car ensuite je suis condamné à perdre beaucoup de temps dans de multiples dépassements. Je pense par ailleurs que nous devons aussi travailler mieux lors des FP4 pour faire en sorte d’enchaîner plus de tours. »

 

MotoGP – Misano-2 – Résultats Course :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Enea Bastianini

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing