De tous les événements qui ont égayé ce Grand Prix à Misano qui restera dans l’histoire, celui qui concerne Pol Espargaró est passé inaperçu. Et pourtant, pour le cadet d’Aleix, ce résultat compte beaucoup. D’une part, il s’offre son premier podium avec une RC213V et, d’autre part, il permet à son employeur, avec sa prestation, de renouer avec le concept du doublé oublié depuis 2017. Le tout sur une piste sèche et sans incidents de course, soit, pour tout dire, à la régulière…

Pol Espargaró a ajouté un podium en MotoGP à sa carrière, mais cette fois, il ne porte pas la couleur de KTM. Mais bien celle de Repsol Honda. Un moment important dans le positionnement de la recrue espagnole du début d’année dans l’organigramme du constructeur de Tokyo. D’ailleurs, l’équipier de Marc Marquez ne s’y trompe pas : « cela signifie beaucoup pour moi. Cela signifie que vous brisez le mur des podiums avec la Repsol Honda et la vérité est que c’est une libération. Cela signifie que j’ai pris la bonne décision dans ma carrière. Tout le monde sait que j’ai rencontré des difficultés tout au long de cette année, mais finalement obtenir ce résultat est quelque chose de très positif pour moi ».

Il poursuit avec une précision qui expliquerait pourquoi les marques européennes semblent techniquement bien plus réactives ces derniers temps que leurs homologues du pays du soleil levant : « comme le dit Marc, au niveau de l’ego, c’est très important pour moi en tant que pilote, mais c’est aussi très important pour l’équipe car ils ont beaucoup travaillé pendant la pandémie. L’usine japonaise a été plus touchée que les usines européennes et il était plus difficile de surmonter nos problèmes car cela ne pouvait pas fonctionner de la même manière que les usines européennes. Je suis content pour moi, mais surtout pour Honda ».

MotoGP |  Course GP Misano 2: Marquez, "Je suis content pour moi et pour l'équipe Honda"Pol Espargaró a profité à plein des derniers tests à Misano

Pol Espargaró explique aussi son embellie à Misano avec les tests effectués au lendemain du premier Grand Prix sur le site situé sur les bords de l’Adriatique : « je me suis simplement concentré sur la répétition de ce que je faisais lors de la dernière course et lors des tests, ce qui était super bien. Finalement, le meilleur moment du week-end a été en FP3, où j’ai pu faire un tour qui m’a permis d’aller en Q2 et m’a permis de me qualifier quatrième. C’est ainsi que j’avais déjà tracé la moitié de la course car vous pouvez appliquer votre style de pilotage ».

Cependant, il y a toujours une marge de progression à combler : « il y a deux choses que je peux améliorer ici. Tout d’abord, je ne pense pas avoir fait le bon choix de pneus. La course précédente j’utilisais le medium arrière et j’arrivais à mieux freiner la moto alors qu’aujourd’hui j’ai eu des difficultés, je ne me sentais pas à l’aise à l’entrée de la courbe car je glissais trop par l’arrière. La deuxième chose, c’est que Marc est très bon dans les premiers tours avec un réservoir plein quand il s’agit de dépasser les pilotes et c’est quelque chose que je dois apprendre de lui ».

Marc Marquez, Pol Espargaro, Repsol Honda Team, Bitci Motorrad Grand Prix von Österreich

MotoGP Misano-2 J3 : classement

Qualifications MotoGP Émilie-Romagne

Classement général MotoGP Emilie-Romagne

Crédit classement motogp.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team