Franco Morbidelli a fait une remarquable saison 2020 en s’affirmant notamment comme l’homme de la seconde partie de campagne. A cette échéance, il est devenu le patron du clan Honda et sa régularité comme ses trois victoires l’ont installé second au championnat de Joan Mir et sa Suzuki. Il revient sur cet exercice, en rafraichissant la mémoire sur certaines déclarations, à commencer par celles de son équipier pendant deux ans …

Franco Morbidelli a pris du volume et de l’assurance. Une embellie alimentée par un parcours 2020 convaincant. Le pilote Petronas Yamaha, avec sa version « A-Spec » de la M1 n’a échoué que pour 13 points dans la quête du titre finalement échu à Joan Mir. Ce dernier n’a raflé qu’un succès contre trois l’italo-brésilien qui a accompli 97 tours en tête, une statistique que personne n’a égalé cette année.

Sur la Gazzetta dello Sport, il parle de sa saison, de sa place chez Yamaha mais aussi de ses collègues. Trois noms sont ainsi développés : son futur équipier Valentino Rossi, celui dont attend le retour Marc Marquez, et son désormais ex-équipier Fabio Quartararo.

Sur un Valentino Rossi qui lui a permis d’en être arrivé là grâce à la célèbre académie, Morbidelli dit : « Vale, pour tous les pilotes, c’est quelque chose de différent. Ce n’est pas n’importe quel coéquipier. Et encore plus pour moi : je le connais depuis de nombreuses années, nous sommes des amis très proches, et cette chose donne une saveur différente au sentiment général. Je suis sûr que la cohabitation ne sera que positive et j’espère que nous irons bien tous les deux. Je lui souhaite une belle saison, mais je vais essayer de le battre à chaque séance et course, mais en étant aussi devant, pas derrière ».

Morbidelli sur Marquez et Quartararo

Dernièrement, des nouvelles positives sont venues d’Alex Marquez au sujet de son frère aîné Marc qui vit une situation pénible à cause d’une blessure à l’humérus qui ne veut pas guérir. Morbidelli développe à ce sujet : « je pense que nous n’avons pas vu une si longue blessure en moto depuis longtemps, avec un pilote qui saute une année entière.  Peut-être que ce sera même un an et demi, peut-être pas. Lui seul pourra revenir d’une telle blessure et nous verrons dans quel état de forme psycho-physique. Le souhait est de sortir de cette situation le plus tôt possible, personne ne souhaite une telle chose ».

Parler de Marc Marquez revient à se pencher sur Fabio Quartararo, huitième au championnat avec également trois victoires : « Fabio a commencé à se débattre de plus en plus avec la moto pour trouver une configuration idéale qui lui plaisait. Le feeling a drastiquement baissé par rapport au début de saison ». Dans une récente interview, il a déclaré qu’il n’aurait pas voulu gagner sans Marquez sur la piste. Franco Morbidelli n’est pas du tout d’accord : « vraiment ? Il ne le pensait pas au début du championnat n’est-ce pas ? ». En 2021, Franco Morbidelli sera à compter parmi les favoris, même s’il n’aura pas la dernière version de la Yamaha.

Morbidelli ne se souvient pas de certaines déclarations en début de saison de Quartararo ...



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Franco Morbidelli, Marc Marquez, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team