Lors de la présentation de ses couleurs 2021, Nakagami a abordé un sujet sensible qui est celui du pilote d’essai Stefan Bradl. Un thème qui ouvre à la discussion lorsque l’on sait que le même Allemand est le remplaçant depuis Brno de l’an passé de Marc Marquez convalescent. Ayant effectué 12 courses sur les 14 au calendrier 2020, ce n’est plus vraiment un pilote test. Il arrivera au Qatar pour l’ouverture de la campagne particulièrement en forme et avec une excellente connaissance de sa Honda. La concurrence s’interroge et demande à voir ses opportunités de tourner sur la RC213V réduites. Nakagami, n’est évidemment pas de cet avis…

Et si la grosse surprise du début de saison 2021 s’appelait Stefan Bradl ? Ce dernier n’a quasiment jamais arrêté de travailler sur la Honda après une saison qu’il a quasiment faite en intégralité comme remplaçant de Marc Marquez. Au début, c’était compliqué pour l’Allemand, mais avec l’expérience, la montée en puissance s’est faite. Une situation qui interpelle les concurrents d’une marque Honda qui profite à plein de cette situation, cependant imposée par la blessure de son leader, qui lui coûte aussi beaucoup.

Comme pilote Honda, Nakagami a été interrogé sur cette situation. Et sa réponse risque d’agacer encore un peu plus les adversaires du HRC … « Il a déjà fait quelques jours d’essais à Jerez, je ne sais pas exactement combien de tours il a déjà fait. Mais pour moi en tant que pilote Honda, c’est bien s’il ait déjà parcouru beaucoup de tours pour comprendre la nouvelle moto. Parce que je sais qu’il teste beaucoup de choses, y compris des choses importantes comme le châssis. De notre côté, il est très intéressant de savoir ce que procure le nouveau châssis ».

« Je n’ai pas encore reçu d’informations, mais c’est positif pour nous si Stefan Bradl fait plus de tours. Cela aide à développer la moto, ce qui est bon pour moi. Je n’y vois aucun côté négatif. Quand les gens disent qu’il a déjà fait pas mal de tours avant la saison, ça me va. C’est mieux pour nous ainsi », sourit Taka. Qui pourrait aussi être battu par Bradl le temps qu’il se mette lui-même dans le rythme…

Nakagami : « ils essaient principalement un nouveau châssis »

La Japonais poursuit sur le développement de la nouvelle moto : « je n’ai pas encore parlé à Bradl et je n’ai reçu aucune information du HRC. Je sais qu’ils travaillent et se développent encore beaucoup. J’ai vu quelques photos de l’extérieur. Ils essaient principalement un nouveau châssis. Ça a l’air bien, j’ai hâte d’y être, mais je n’ai pas encore parlé à HRC de la nouvelle moto ».

Mais cela se fera dans les prochains jours : « avant le test du Qatar, nous allons bien sûr avoir une réunion et comprendre quel type de moto HRC apportera et quelles pièces nous obtiendrons. Mais c’est vraiment bien de voir que Bradl a déjà passé quelques jours de tests et essayé beaucoup de choses. Espérons que HRC puisse sélectionner les bonnes pièces afin que nous puissions commencer avec une bonne base au Qatar », déclare Taka.

Le dixième du dernier championnat MotoGP est fondamentalement calme, ce qui est principalement dû à la mise à niveau de sa machine vers la dernière évolution de la RC213V : « je ne suis pas inquiet pour la nouvelle moto car elle sera certainement bien meilleur que celle que j’ai utilisée l’année dernière. Surtout, en ce qui concerne les performances du moteur.  Le moteur 2020 a plus de puissance que la moto 2019. Pour moi, c’est une nouvelle moto, j’attends vraiment avec impatience le test du Qatar » se réjouit le pilote LCR.

Nakagami parle du plan de travail de Bradl ...



Tous les articles sur les Pilotes : Stefan Bradl, Takaaki Nakagami

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda