A la veille de Noël c’est une nouvelle rumeur concernant Marc Marquez qui n’est pas un cadeau. Elle vient du média espagnol MotoRaceNation qui se dit bien informé par l’entourage même de l’octuple champion du monde sur ce qui se déroule en ce moment autour de cette blessure à l’humérus. Et les éléments ont de quoi inquiéter …

Marc Marquez en est à trois opérations à son humérus droit. La première a été motivée par une fracture à l’humérus droit causée par une violente chute qu’une volonté de revenir au plus vite a ensuite amené à une seconde, officiellement déterminée après un accident domestique. C’est là que les choses auraient empiré selon MotoRaceNation qui explique ainsi le changement d’équipe médicale assumé par le clan Marquez.

Au cours de cette deuxième chirurgie, dont l’objectif était la pose d’une seconde plaque et une greffe osseuse, le fameux nerf radial que l’on craignait touché dès le premier épisode, mais finalement indemne, aurait fini par être endommagé.  Marc Márquez a alors vécu une période de souffrance à la maison, connaissant des problèmes qui allaient au-delà de la façon dont l’os se soudait. Selon la source, le pilote avait une mobilité limitée, tant dans le bras que dans la main, en plus d’une sensation de chocs électriques continus dans cette même main que l’on a vu bandée à plusieurs reprises pour cette raison.

Le rejet de l’implant et la consolidation de l’os, qui a généré une pseudarthrose, ont été les principales raisons évoquées pour expliquer la troisième opération réalisée non plus à Barcelone mais à Madrid. Mais ce ne seraient donc pas les seuls problèmes rencontrés par un Marc Marquez qui aurait de quoi s’inquiéter si tout ceci se vérifiait.

Marc Marquez absent encore 12 mois ?

En effet, Il faudrait alors oublier de parler de temps de récupération miraculeuse, car en plus de l’os devant se souder correctement, le nerf radial doit être récupéré. Bien qu’il pourrait piloter une moto avant, le temps de récupération pour ce nerf est de… 12 mois.

On en serait là et la spéculation va immanquablement suivre son cours à défaut de communication officielle claire sur l’état de santé de Marc Marquez. Sur ce terrain, Honda a une part de responsabilité, n’ayant jamais vraiment pris en charge cet aspect du problème. A suivre donc dans un contexte où la dernière information prise auprès du pilote a été donnée par le Champion du Monde Joan Mir qui a croisé sur le bord d’un terrain de motocross celui à qui il a succédé. Le pilote Suzuki avait alors dit : « il est clair qu’il traverse un mauvais moment, c’est un moment très difficile pour lui. C’est une situation que personne n’aime voir, pas même un de ses rivaux… ».

La main bandée de Marc Marquez trahirait un problème plus profond ...




Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team