Le Directeur sportif de Ducati Corse Paolo Ciabatti suit de près l’évolution de la situation, en compagnie de Luigi Dall’Igna, Directeur général de Ducati Corse, et de Davide Tardozzi, Team manager de l’équipe Ducati en MotoGP. L’une des questions à traiter actuellement est le renouvellement éventuel des contrats des pilotes, après que Yamaha ait signé Maverick Viñales et Fabio Quartararo, tandis que Honda signait pour quatre ans de plus Marc Márquez.

« Nous avons pensé attendre quelques courses avant de décider de la direction à prendre. Malheureusement, la situation est un peu différente : nous devrions avancer sans pouvoir faire les évaluations appropriées » a déclaré Ciabatti à Giovanni Zamagni de Moto.it.

« Nous ne sommes pas surpris que Suzuki ait déjà annoncé Mir aussi, après Rins, alors que nous nous intéressons principalement à nos cinq pilotes actuellement sous contrat » (Dovizioso, Petrucci, Miller, Bagnaia et Zarco, NDLR).

Márquez a dit qu’il était recherché par Ducati, mais n’a jamais parlé sérieusement avec vous : qu’est-ce que cela signifie ?

« C’est la vérité. En 2019, il y a eu des discussions avec Emilio Alzamora, alors que le contrat de Márquez arrivait à expiration : il est évident et compréhensible que Marc intéressait tout le monde. Mais on nous a immédiatement dit qu’il voulait satisfaire les plans de Honda, donc il n’y a pas eu de négociation. »

« Parmi plusieurs hypothèses, la plus logique serait que, vu la situation, les pilotes soient confirmés…

« C’est un raisonnement logique. Davide Tardozzi et Gigi Dall’Igna ont également confirmé que le choix devrait être fait au sein de nos pilotes. Cependant, la situation économique a changé, on ne peut plus penser à des contrats comme ceux du passé : nous devrons faire des choix judicieux et compatibles avec le budget. L’objectif est de raisonner avec les pilotes actuels, mais des chiffres différents. »

Ainsi, les désaccords sur le renouvellement de Dovizioso pourraient-ils être uniquement économiques ?

« Personnellement, je pense qu’au-delà des hauts et des bas qu’il y a dans toutes les relations, l’histoire avec Andrea est une réussite : c’est le seul pilote qui a réussi à inquiéter régulièrement Marc Márquez ces trois dernières années. »

« Dovizioso est un pilote très exigeant, tout comme Ducati : je pense que nous avons une vision commune de ce point de vue. Après huit ans de vie commune, il serait bon de pouvoir continuer : je ne vois pas de problèmes particuliers à résoudre, mais il est clair que le volet économique pourrait être un obstacle. »

Petrucci, en revanche, a dû mériter sa confirmation avec des résultats.

« Au-delà de Dovi, tous nos autres pilotes devaient prouver qu’ils avaient dépassé certaines limites de 2019. Pour tous, ne pas pouvoir courir avant que Ducati ne prenne une décision est un problème pour eux et pour nous, nous devrons faire un choix sur des hypothèses. »

Y a-t-il des alternatives ? Pol Espargaró ?

« C’est certainement un pilote talentueux et rapide, mais avec nous, nous avons des coureurs qui sont tout aussi compétitifs, voire plus compétitifs. N’oublions pas que Petrucci est l’un des rares à avoir gagné en 2019 : l’objectif initial est de choisir parmi nos pilotes, même s’il existe de nombreuses alternatives et qu’il n’y a pas tant de bonnes motos libres… Je suis convaincu que Honda confirmera ses pilotes actuels : il ne reste comme moto libre gagnante que la Ducati. »

Et Andrea Iannone ?

« Je pense que c’est un pilote très talentueux qui a fait les mauvais choix, avec des attitudes qui ne l’ont pas aidé parfois. Je pense qu’il s’en est rendu compte. »

« Campinoti est particulièrement attaché à Iannone, mais pour nous, Pramac est une équipe où nous pouvons former de jeunes pilotes pour l’équipe officielle, comme cela s’est passé avec Andrea. Mais c’était il y a longtemps. »

Quand devez-vous prendre une décision ?

« Il n’y a pas de limite, mais je ne pense pas que nous puissions aller au-delà de la mi-juin. »

Les constructeurs accepteraient-ils de faire plusieurs GP sur la même piste ?

« Il est vrai qu’il y a des circuits qui sont plus adaptés aux caractéristiques de certaines motos et d’autres moins, mais pour cette année, nous sommes tous prêts à faire des sacrifices, même à rouler sur un circuit qui n’est pas particulièrement favorable. »

04,Andrea Dovizioso,Ducati Team,Ducati,MotoGP,Suomy,Alpinestars,Red Bull,Paolo Ciabatti,Ducati Team,MotoGP,Ducati,

Photos © Ducati



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso, Danilo Petrucci, Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team