Valentino Rossi, nonuple Champion du Monde, auteur de 115 succès en Grand Prix, et qui est monté sur son 199e podium lors de sa dernière visite à Jerez, est cette fois parti d’Andalousie dix-septième du Grand Prix d’Espagne, à 22,7s du vainqueur Jack Miller sur sa Ducati. Il a même été dépassé par son frère Luca Marini, rookie dans la catégorie. Une déception qui est la norme depuis le début de la saison. Ses aînés, et ses cadets, mais tous retraités restent sans voix et n’attendent qu’une chose de sa part : une prise de conscience pour arrêter le massacre et profiter de tout ce qu’il a gagné. Cependant, si l’on écoute le team Petronas, il ne faut pas trop y compter…

On pensait que Valentino Rossi avait touché le fond en 2020, mais il semble que cette campagne 2021 signale qu’il y avait encore un peu de marge. Avec quatre points au compteur en quatre Grands Prix disputés et des prestations que seul un quatrième temps aux qualifications au Qatar permet de sauver un semblant d’honneur, la situation du Doctor est pour le moins scabreuse. Il s’agirait d’un autre pilote, nul doute que la sortie lui serait clairement indiquée.

Valentino Rossi Petronas

Petronas sur Valentino Rossi : « le niveau a augmenté »

Oui mais voilà, Valentino Rossi ne se résigne pas à son sort. A en croire son équipe Petronas, il ne perd pas courage et continue de travailler dur pour essayer de résoudre les problèmes qui l’empêchent de se battre avec les meilleurs. Et il l’a fait aussi lors des récents tests de Jerez de la Frontera, à la suite d’un Grand Prix d’Espagne au goût très amer.

Des indiscrétions sur le Doctor arrivent de l’équipe Petronas, qui montrent à quel point il se soucie de la situation et à quel point il s’efforce de s’améliorer et de pouvoir se battre avec les meilleurs de la course : « il travaille comme une bête pour gagner des positions. Ce qui se passe, c’est que la compétition est très serrée et que le niveau a augmenté », apprend-on sur AS de la part des membres de l’équipe aux couleurs malaisiennes. Une motivation et une abnégation au travail qui n’éclairent pas vraiment sur l’état d’esprit d’un futur retraité… Au terme du test de Jerez qui s’est révélé positif, le Doctor a admis qu’il avait ” désespérément besoin de s’améliorer ” puisque “le moral était très bas après la course de Jerez, tant le mien que celui de l’équipe. Ça s’est mieux passé et des sourires sont également apparus. Il faut confirmer l’avancée au Mans ». 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team