Le Malaisien Razlan Razali est un homme heureux dans le paddock MotoGP. En un an, en effet, il s’est imposé comme incontournable en relevant le défi d’assumer la mission de jouer l’équipe satellite pour Yamaha. Parti de rien, mais avec des personnes aguerries dans son staff, il a pris Morbidelli et fait le pari de Quartararo. Une grosse cote à l’époque. Un coup de poker qui s’est avéré être un coup de maître. Tout le monde a le sourire sous l’auvent Petronas. La saison 2019 n’est pas encore finie que, déjà, on élabore la feuille de route pour 2020. Avec, forcément, un niveau d’exigence augmenté…

L’aventure est tellement belle et se passe si bien que l’on a oublié le fait que le team Petronas Yamaha a été seulement pensé à Silverstone en 2018. Le dernier Grand Prix de Grande Bretagne était donc une sorte d’anniversaire, qui ne pouvait que réjouir l’initiateur du projet Razlan Razali. Le Malaisien a de quoi se satisfaire du chemin parcouru depuis…

Morbidelli a trois top 5 à son actif tandis que Quartararo est carrément la révélation de l’année. Six premières lignes dont trois pole postions et trois podiums sont le bilan du rookie de 20 ans après douze épreuves. Sur dix-neuf ! Et c’est Misano qui pointe à l’horizon, tracé où le Français a dominé les deux jours de test…

« Nous ne nous attendions pas à être dans cette position fantastique après seulement douze rounds de la saison 2019 » a déclaré Razali. « Nous espérions que Franky obtiendrait des top 6 et que Fabio viserait le classement du débutant de l’année. Nous ne nous attendions pas à ce que les deux fassent ce qu’ils font et nous sommes extrêmement heureux et satisfaits d’eux. »

« La plus grande surprise vient sans aucun doute de Fabio » a ajouté Razali. « Lorsque nous l’avons annoncé comme notre deuxième pilote, beaucoup de gens nous ont dit que nous avions fait le mauvais choix. Mais maintenant, tout le monde est d’accord pour dire que nous avons pris la bonne décision ! »

« C’est la plus grosse surprise de l’année, avec une série de podiums, de pole positions, de top cinq et de top dix. Il a été fabuleux et il est vraiment talentueux. Avoir une pole position et une deuxième place lors du premier round européen à Jerez était exceptionnel. »

Mais ce succès signifie que les ambitions de l’équipe seront encore plus grandes pour 2020… « Pour l’année prochaine, nous avons certainement établi une norme de référence pour une nouvelle équipe, donc nous aurons plus de pression sur nous la deuxième année » a admis Razali. « Bien sûr, nous voulons faire encore mieux, et je suis sûr que les deux pilotes vont continuer à bien faire. »

Puis il lâche le morceau : « mon ambition en 2020 est de remporter au moins une victoire en MotoGP. Une fois que vous avez le goût du succès comme un podium, une pole position ou même une victoire, vous avez envie de plus. Mais peu importe ce que nous atteignons, nos objectifs restent les mêmes et il est important pour nous de maintenir notre objectif. Et je cherche vraiment une victoire et un podium au Grand Prix de Malaisie ! » Aucun team satellite Yamaha n’a concrétisé à ce jour en MotoGP…

Les couleurs de Petronas sont aussi en Moto3 et Moto2. Pour 2020, Razali rappelle sur crash.net la situation à ce jour : « pour le MotoGP, nous continuons avec Franco et Fabio et cela devrait être une combinaison incroyable pour la deuxième saison de l’équipe. Pour le Moto2, nous avons un peu de temps pour confirmer nos plans, alors que pour le Moto3, nous avons annoncé John McPhee lors de sa course à domicile, de sorte que la moitié des effectifs est décidée. »

On rappellera que Fabio Quartararo a actuellement une Yamaha M1 d’un niveau technique pas tout à fait à la hauteur des trois autres Yamaha en lice. Une situation qui devrait évoluer l’an prochain.



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team