C’est lors de la Commission Grand Prix qui s’est tenue à Madrid vendredi denier, composée de messieurs Carmelo Ezpeleta (Dorna), Ignacio Verneda (FIM), Herve Poncharal (IRTA) et Takanao Tsubouchi (MSMA), et en présence de Mike Trimby (IRTA), Paul Duparc (FIM), Mike Webb (Directeur de course), Danny Aldridge (Directeur Technique) et Corrado Cecchinelli (Director des Technologies) qu’a été annoncé la suppression des pneus intermédiaires. 

Ceux-ci, présents uniquement dans la catégorie MotoGP, n’avaient en fait été que très peu utilisés, malgré une saison extrêmement perturbée au niveau météo.

Nicolas Goubert, Directeur Adjoint, Directeur Technique et Superviseur du programme MotoGP, lors de la conférence de presse à Valencia: “Les pneus intermédiaires étaient quelque chose de nouveau cette année. La Dorna nous avait demandé de fournir des pneus intermédiaires car ils voulaient être certains que, en particulier lors des essais libres, les pilotes pourraient prendre la piste quand les conditions seraient à moitié sèche et à moitié mouillée. Donc, bien sûr, nous l’avons fait. Mais durant cette année, nous avons également réalisé que notre offre de pneus pluie médium pouvait survivre assez facilement sur piste séchante ou complètement sèche. Et je me rappelle qu’à plusieurs reprises, exactement au même moment, nous avions en piste des personnes en slicks, en pneus pluie et en intermédiaires. Et se servant des pneus durant plusieurs tours sans le moindre problème.
Nous avons discuté avec la Dorna car ils avaient également noté cela, et nous avons suggéré qu’il n’était peut-être pas indispensable d’apporter de nouveau des intermédiaires, car nous avons prouvé aux teams et aux pilotes qu’ils pouvaient rouler sur une piste sèche ou quasiment sèche en pneus pluie et que peut-être qu’il n’y avait plus ce besoin.”