Quid d’Aprilia en 2020 ? Ce ne sera certes pas la première saison du constructeur de Noale en MotoGP, mais cette fois, elle pourrait bien être la bonne. Sa nouvelle RS-GP a été tellement revue de fond en comble que l’on serait tenté de la reconnaître comme un nouveau départ dans la catégorie pour la marque du groupe Piaggio. Aleix Espargaró, en la découvrant à peine lors des tests hivernaux, a bien senti son potentiel et il est heureux d’avoir renouvelé son contrat pour deux ans de plus. Les choses bougent chez Aprilia et le pilote espagnol propose même un exemple à suivre pour réussir…

Aleix Espargaró est un homme tout aussi heureux que rassuré. A 30 ans, il s’angoissait de trouver un projet qui ouvrirait le dernier chapitre de sa carrière. Chez Aprilia depuis 2017, il avait été déçu jusque-là par le manque d’implication de son employeur, avant que cette dernière génération RS-GP n’apparaisse. Il reste tout à confirmer en course, mais la base est bien différente tandis que le staff technique s’embellit avec une nouvelle organisation. La priorité était donc de rester sur le pont, et d’autant plus avec un Danilo Petrucci débarqué de chez Ducati et en approche…

Si ce dernier est repêché, ce sera à présent en lieu et place d’un Andrea Iannone dont la carrière aura été torpillée par un tribunal. Car Aleix Espargaró est assuré de son avenir pour les deux prochaines années. « Aprilia a essayé de me garder. Pour moi, la clé du nouveau contrat est la RS-GP 2020. L’année écoulée a été très difficile pour moi. Il était clair que je n’allais pas, même pour tout l’argent du monde, continuer avec cette moto. L’hiver dernier, nous avons beaucoup amélioré la moto » commente l’Espagnol.

« Les essais hivernaux ont été incroyables, donc c’était la bonne décision de continuer avec Aprilia. Je suis passionné de pilotage et il aurait été impossible de supporter une autre saison aussi difficile. La nouvelle moto était bien meilleure que l’ancienne depuis le tout premier moment. C’était bien sûr une motivation supplémentaire ».

“L’avenir d’Aprilia s’annonce bien”

« Beaucoup de choses ont changé depuis que Massimo Rivola nous a rejoint. De nouveaux ingénieurs sont venus aider Albesiano », explique Espargaró. « Nous ne sommes qu’au début. Mais je suis très confiant. Quitter le projet après une saison difficile n’aurait pas été la meilleure chose. L’avenir d’Aprilia s’annonce bien ».

Si bien qu’Aleix Espargaró pense suivre un modèle : « Ducati et Dovizioso sont un bon exemple pour moi. Leur longue collaboration leur a permis de se battre pour le championnat », explique Espargaró. « Nous essayons également de le faire avec Aprilia. La stabilité nous donne la possibilité de nous améliorer. Je connais l’équipe, le projet et la moto ».

Après deux ans chez Suzuki, Aleix Espargaró a rejoint la marque italienne pour la saison 2017. « Je veux surtout me battre pour de meilleurs résultats en 2021 et 2022. Si nous nous battons pour de bons résultats d’ici la fin de 2021 et que le projet continue de croître, je voudrais continuer. Pour moi, il est assez clair que ce sera ma dernière équipe. Je ne pense pas que je déménage dans une autre usine dans trois ans. J’aimerais terminer ma carrière chez Aprilia ». Espargaró a actuellement 30 ans. Il est marié et a des jumeaux avec sa femme Laura. S’il conduisait le MotoGP pour Aprilia d’ici 2024, puis mettait fin à sa carrière, il aurait 34 ans. C’est l’âge, aujourd’hui, d’Andrea Dovizioso.




Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini