Jorge Lorenzo est un retraité heureux qui profite à présent de chaque moment d’un temps libéré de toute contrainte sur les bords du lac de Lugano. Débarrassé de ses soucis fiscaux, il ne cache pas sa satisfaction de se « réveiller le matin sans sonner l’alarme, sans avoir de soucis et d’obligations après 30 ans de sacrifice absolu ». « Je suis super chanceux pour ma vie » dit-il et ça lui laisse le temps de parler de celle des autres qui poursuivent la compétition…

Jorge Lorenzo a donné un entretien à Sky où il s’est notamment attardé sur deux exemples au sujet de la gestion du moment dans une carrière. Il y a ainsi celle de Marc Marquez sur son retour après une grave blessure et celle de Viñales à propos d’une rupture avec un employeur que le Majorquin connait bien puisqu’il s’agit de Yamaha. A l’écouter, si l’un a agi trop tôt, l’autre a fait ce qu’il faut à temps…

Sur Marc Marquez, le quintuple Champion du Monde dit ainsi : « la blessure de Marc a complètement changé la donne. S’il n’avait pas chuté, il aurait continué à gagner. Il est revenu trop tôt, après c’est facile à dire. Tout le monde a tort, même Marquez », a déclaré Jorge qui entre plus dans le détail en analysant le cas Viñales avec Yamaha : « la relation entre eux n’était pas excellente, mais personne ne s’attendait à ce qu’ils rompent le contrat » a admis Jorge. « Maverick, quand il est arrivé chez Yamaha, il a gagné immédiatement, puis il a perdu en compétitivité et c’est étrange. C’est certainement un pilote qui a besoin de se sentir désiré ».

Lorenzo

Lorenzo : “Viñales est certainement un pilote qui a besoin de se sentir désiré” 

Lorenzo précise que ses raisons de quitter aussi Yamaha étaient très différentes de celles de son compatriote qui a rejoint depuis Aprilia : « j’ai quitté pour d’autres raisons, car après 9 ans, je voulais quelque chose de différent pour me sentir plus vivant. Viñales, même avant l’arrivée de Quartararo, n’a pas obtenu les résultats qu’il souhaitait et les choses ont empiré. Avoir un coéquipier fort comme Fabio est très difficile mentalement. Aller chez Aprilia est un risque, mais c’était aussi un risque de rester chez Yamaha avec ces résultats, car votre valeur continue de baisser. Il sent qu’il a le potentiel pour gagner le championnat et veut l’exprimer ailleurs ».

Justement, ce championnat, qu’en pense-t-il ? Que du bien : « le championnat est beau car il y a un bon équilibre entre les pilotes et les motos, ils sont tous compétitifs pour la première fois de l’histoire », a- t-il déclaré, en révélant vers qui son cœur balance : « Bagnaia, Miller, Zarco et Martin sont forts, mais maintenant que Marquez n’est plus là, Quartararo est là. J’aimerais qu’ils gagnent un titre pour Gigi et pour tous les gens qui y travaillent ». Jorge Lorenzo a choisi : c’est Ducati qu’il aimerait voir triompher…

Lorenzo



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo, Marc Marquez, Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini, Repsol Honda Team