Les deux sont Français, le duo connait la Yamaha, et la paire n’est pas inconnue d’un certain Valentino Rossi. Ce dernier s’est donc fendu d’une évaluation entre les deux tricolores à l’aune de la Yamaha satellite. Qui, l’an passé portait les couleurs de Tech3 alors que, cette saison, elle est sous l’auvent Petronas. Alors, qui de Zarco ou de Quartararo le Doctor accorde ses faveurs ? Voici la réponse…

Un éclairage qui fait suite à la brillante prestation de Fabio Quartararo au cours d’un Grand Prix d’Espagne qui s’est terminé par un abandon pour cause de défaillance technique. Sinon, le podium, au moins, allait récompenser l’exploit d’une pole position qui n’avait jamais échu à un pilote aussi précoce.

De fait, le Doctor est très clair : c’est bien le pilote Quartararo qui « a fait la différence » par rapport à ses homologues en Yamaha. Alors que son coéquipier Franco Morbidelli commençait à perdre du terrain après avoir pressé le leader Marc Márquez au départ de la course, Fabio a maintenu le rythme et s’aménageait une belle opportunité d’obtenir un podium pour la première fois de sa carrière à ce niveau. Mais on connaît la suite.

Le pilote officiel Yamaha a reconnu que les Yamaha de Petronas étaient “très similaires” aux motos d’usine après les qualifications. Une nouvelle situation sur laquelle il s’est appuyé pour l’évaluer comme plus claire que lorsque Johann Zarco la battait avec une Yamaha Tech3 plus ancienne. « Ces deux dernières années, nous étions dans la confusion, du fait que le nouveau matériel Yamaha ne fonctionnait pas », a expliqué Rossi.

« Zarco avait souvent une M1 de la génération précédente, mais il était plus rapide que nous. C’est parce que Zarco est un pilote très rapide, mais aussi parce que les anciennes pièces étaient parfois meilleures que les nouvelles. Maintenant, je pense que la situation est plus claire pour tout le monde et que les motos sont très similaires ».

Il insiste : « je pense que, cette fois, c’est l’humain qui fait la différence, car Quartararo a toujours été très très rapide, il a mieux piloté. Et sans son problème, il aurait terminé deuxième, comme meilleure Yamaha, deuxième ou troisième. Je ne sais pas, je n’ai pas vu la course, mais de toute façon bien devant nous ».

Vale termine sur Autosport : « c’est bon, et il sera difficile de le battre aussi à l’avenir. Maintenant, la situation est plus limpide. Les M1 sont toutes identiques, alors c’est plus facile à développer ». Un bel hommage pour Fabio.

Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP