En ce vendredi 2 avril 2021, Fabio Quartararo a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit de Losail à l’issue de la première journée du Grand Prix de Doha au Qatar qu’il a terminée à la quatrième position.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel) les propos du pilote français.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Fabio Quartararo sans la moindre mise en forme.


Comment était le feeling aujourd’hui par rapport à la semaine dernière, et pensez-vous pouvoir encore améliorer demain ?

Fabio Quartararo : « Si les conditions restent les mêmes, ce sera limite pour faire un très bon chrono et je ne me suis pas senti à l’aise aujourd’hui sur la piste. J’ai senti qu’il n’y avait pas d’adhérence sur la piste. Vous savez, les Ducati sont du type “stop and go” alors que le point fort de nos motos est leur capacité à tourner grâce à l’adhérence, mais aujourd’hui c’était très mauvais et le feeling n’était pas super. Quand vous freinez la moto, il y a beaucoup de chatter, les conditions étaient complètement différentes. Espérons que demain nous ayons de meilleures conditions et nous pourrons être un peu plus rapide et faire un très bon chrono. »

On vous a vu utiliser un pneu arrière médium. Pensez-vous pouvoir l’utiliser en course ?

« Non, je n’ai pas aimé ce pneu. Je pense nous devons préserver le pneu durant la course, mais honnêtement, je me sentais très mal avec. J’ai vu Maverick qui était très rapide avec ce pneu, mais pour moi cela a été un désastre total et je vais utiliser le même (que la dernière fois), le tendre. »

Qu’est-ce qui a changé depuis dimanche dernier : Votre moto, les réglages, la piste, les conditions ?

« Ma moto est exactement la même que dimanche dernier, donc ce sont seulement les conditions qui ont changé. Je pense que quand le vent est de face, c’est bien pour nous, enfin pas bien pour nous mais pire pour les Ducati. Le vent de face serait meilleur pour nous et je pense que le rythme sera bon, mais espérons que l’on trouve quelque chose demain, mais pas seulement sur la moto, aussi sur mon feeling et en essayant de ne pas faire trop de changements. Je pense que nous somme à peu près OK et que nous devons simplement faire plus de tours. »

Vous est-il possible d’utiliser des pneus de la semaine dernière ?

« Je ne pense pas car quand les pneus sont froids, puis chauds, puis froids, puis chauds, puis restent cinq jours froids, ce n’est pas terrible. Donc je pense avant tout que ce n’est pas possible et qu’ils ne procureraient pas un très bon feeling. »

Y a-t-il une collaboration avec Maverick ou te considère-t-il comme rival et il n’y a pas d’échange d’informations ?

« Il y a des échanges d’informations. Tout se sait dans le team, et aujourd’hui on a eu les mêmes sensations. Sincèrement, je ne me suis pas senti bien aujourd’hui malgré tout, et je ne pensais pas faire un bon chrono. Je ne me sentais pas très bien et j’ai entendu que Maverick avait le même feeling que moi, surtout avec les conditions de piste qui changeaient énormément aujourd’hui, et j’espère être un petit peu plus à l’aise demain. »

Après cinq journées d’essais un weekend de course au Qatar, peut-on encore améliorer la moto ou risque-t-on de s’égarer un peu ?

« Sincèrement, aujourd’hui on a essayé deux choses vraiment minimes. Je pense qu’on ne va pas essayer beaucoup de choses, et toutes les choses qu’on essaie, ce sont vraiment des choses plus pour dire que l’on essaye un petit truc. Mais on sait très bien qu’en amélioration c’est vraiment minime. C’est très difficile parce que les conditions changent. On sait très bien que là, le grip n’était pas bien et on ne pouvait pas vraiment faire le style Yamaha. On voit qu’on avait des difficultés. Sincèrement j’ai fait un tour mais je ne pensais pas faire un tour aussi bon aujourd’hui. Bon, j’ai réussi à le prendre et c’est important d’être en Q2 mais je n’ai pas eu un feeling assez bon aujourd’hui. »

Tu ne t’es pas senti bien à la fois l’après-midi et le soir ?

« Le matin, il y a des conditions qui sont différentes. Déjà, ce matin, je pensais un petit peu à la course de dimanche où on n’avait plus de pneu en fin de course, et j’ai été trop conservateur. On a vu que les autres pilotes Yamaha utilisaient vraiment bien le pneu et moi j’étais beaucoup trop en mode course. Pour le Time Attack, les conditions ont énormément changé et on a vu plein de nouvelles personnes, et surtout les Ducati qui sont là. On sait que quand il n’y a pas de grip, surtout sur ce circuit, il conduisent en triangle et c’est là où ils peuvent vraiment montrer leur potentiel. Nous, malheureusement, c’est le contraire. Donc pour moi, j’ai vraiment fait un très bon tour aujourd’hui mais on espère vraiment que les conditions changent pour être là samedi et dimanche. »

Classement de la FP2 du Grand Prix MotoGP de Doha: 

Crédit classement : MotoGP.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP