Il y a une semaine, sur un tracé de Losail qui recevait alors le Grand Prix du Qatar, Maverick Viñales avait fait une telle démonstration qu’on lui promettait sa meilleure saison en MotoGP. Après un Grand Prix de Doha pourtant disputé au même endroit, on le remettrait à présent presque dans le rang. Si une Yamaha a encore gagné lors de cette seconde manche de l’année, elle portait le numéro 20 et non le 12. Pourtant, la manière a été pratiquement identique. Et l’Espagnol a fini là ou le Français, vainqueur cette fois, et équipier, avait passé la ligne d’arrivée le week-end dernier, soit cinquième. Un scénario qui ne le réjouit pas.

Après avoir remporté la manche d’ouverture du MotoGP au Qatar il y a une semaine, Maverick Viñales était, bien sûr, leader du championnat du monde. Après sa cinquième place dans la deuxième course, l’Espagnol a chuté à la troisième place du classement général. Son coéquipier Yamaha Fabio Quartararo vainqueur dans la deuxième course et le pilote Pramac-Ducati Johann Zarco sont maintenant devant lui.

Il explique ainsi comment il en est arrivé là : « ma course était bonne, je l’ai beaucoup appréciée », a déclaré Viñales. « La moto est également très bonne. Elle a un grand potentiel, il suffit de s’améliorer au départ. Je dois aller mieux, il n’y a aucune excuse. Une fois que nous sommes en mouvement, nous sommes ultra-rapides. Mais c’est difficile au début. Avec un bon départ, ma course aurait été très différente, même avec une course normale. En fin de compte, j’ai dû risquer plus que les autres à cause de cela ».

Maverick Viñales : « je suis en colère contre moi-même »

« Je suis en colère contre moi-même parce que je n’ai pas pu démarrer comme prévu. Mon temps de réaction était trop lent et j’ai aussi eu un petit wheelie. Mais j’ai pu me battre pour revenir et j’étais proche du podium. Je dois travailler sur moi-même, la moto fonctionne bien. Dans les deux semaines à Portimao, je deviendrai certainement plus fort » dit celui qui, pourtant, n’a de cesse de s’entraîner à faire des procédures de départ.

La Yamaha semble plus prometteuse que l’an dernier. Mais le Top Gun se veut prudent : « attendons encore un peu », a prévenu le pilote de 26 ans. « C’était deux courses, mais sur la même piste. Nous devons être patients et comprendre exactement à quel point le potentiel est grand. Cela a bien fonctionné au Qatar, nous devons voir à Portimao. Nous avions un peu souffert là-bas l’année dernière, mais maintenant c’est une nouvelle année et nous pouvons être forts. J’essaierai d’être plus fort et de faire la différence. Nous avons maintenant remporté deux courses de suite, c’est important ».

« Mentalement c’est épuisant », a souligné Viñales sur le niveau actuel de la compétition. « Dès que vous faites une erreur, un adversaire vous dépasse. Mais cela va changer à Portimao, où nous ne serons plus si proches les uns des autres. Nous sommes au Qatar depuis maintenant cinq semaines et avons fait beaucoup de tours donc tout le monde a été rapide. À Portimao, nous verrons une image plus réaliste du championnat ».

MotoGP Qatar 2 J3 : classement

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP