Au terme de ce Grand Prix de Doha qu’il venait de terminer treizième après s’être élancé seulement quinzième, Pol Espargaró clamait à qui voulait l’entendre que sa Honda était une excellente moto qui lui permettrait d’être titré à la fin de l‘année. Un mirage en plein désert du Qatar pour l’Espagnol ? Pour persuader l’auditoire, il se fendait d’une argumentation faite de « si » qui refont toujours le monde. Cela étant dit, si on prête l’oreille à la nouvelle recrue Honda, on se rend compte qu’il ne délire pas tant que ça …

Pol Espargaró, à l’arrivée du Grand Prix de Doha, a pu faire un premier bilan sur sa nouvelle aventure Honda. Une première étape que l’on évaluera comme encourageante après neuf jours à limer la piste de Losail. Mais l‘Espagnol voit plus que ça. Pour lui, tout ce qui s’est passé et qu’il a récolté est d’abord et surtout très prometteur pour la suite.

Sur sa course, il commente : « j’ai commis deux grosses erreurs », admet-il franchement d’entrée. « La première fois que je suis sorti de la piste, je voulais dépasser, j’étais très rapide et je voulais freiner plus tard. Au Qatar, vous ne pouvez pas freiner sur la partie sale de la piste, vous devez relâcher le frein. Cela m’a coûté 1,7 seconde. Ensuite, je me suis battu pour remonter sur Morbidelli et j’ai essayé de le doubler à nouveau. Après la même erreur j’ai perdu 1 seconde, ce qui fait qu’en tout j’ai perdu 2,9 secondes ».

Pol Espargaró ne s’arrête pas à cette comptabilité. Il ajoute en effet : « il y a eu aussi ma mauvaise position de départ. Si vous venez de la 15e position sur la grille, vous n’êtes pas dans la meilleure position de départ pour vous battre pour les victoires ou les trois premiers ».

Pol Espargaró : “j’étais l’un des plus rapides” 

Pol Espargaro, le meilleur pilote Honda de cette étape à Doha, a perdu 6,063 secondes face au vainqueur Fabio Quartararo sur sa Yamaha. Si l’on prend en compte les 2,9 secondes perdues et qu’on les retranche, il aurait pu terminer septième… D’autant plus qu’il avait intrinsèquement la capacité d’aller chercher un tel résultat : « mon rythme était incroyable, j’étais l’un des plus rapides », a déclaré le pilote de 29 ans. « Au milieu de la course, j’étais trois dixièmes de seconde plus rapide que les gars de devant. Mais d’une position de départ si lointaine, vous perdez environ quatre secondes au début ».

Il termine ainsi sa démonstration : « vous perdez également beaucoup de temps en dépassant. Nous devons nous améliorer dans deux domaines : je ne peux plus faire d’erreurs et la moto doit aller mieux samedi. Nous avons tout pour le podium et avons juste besoin de tout rassembler ».

Et puis il y a aussi ça… « Losail est l’une des pires pistes pour nous », a souligné l’officiel Honda. « Nous n’avons pas eu de séance où nos temps au tour étaient bons. Pourtant, j’étais l’un des plus rapides de la course. J’ai l’impression d’être assis sur la meilleure moto de la grille. Nous devons juste assembler correctement les pièces du puzzle. Si nous avons un bon samedi, nous serons en tête de la grille. Jetez un œil aux chronos : si j’étais parti des deux premiers rangs, je serais sans aucun doute monté sur le podium ».

« Mais si je perds quatre secondes dans les trois premiers tours … Avant ma première erreur, j’étais à 2,2 secondes du leader, donc j’ai rattrapé beaucoup de temps. Sur une piste où Honda n’est normalement pas très bon. Notre performance était exceptionnelle. Je me sens assez fort pour devenir champion du monde à la fin de l’année ». Il lui faudra pour ça commencer une remontrée dès le prochain rendez-vous au Portugal. On rappellera en effet qu’avec onze points, le cadet des Espargaró est à la dixième place du classement général après 2 courses sur 19 programmées, Johann Zarco menant actuellement la danse avec sa Ducati satellite à la tête d’un capital de 40 points. Soit quatre de mieux que son dauphin et compatriote Fabio Quartararo. Une situation historique pour la moto française.

Pol Espargaró revient du Qatar avec le moral gonflé à bloc.

MotoGP Qatar 2 J3 : classement

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team