Il y a deux ans, Maverick Viñales faisait des débuts tonitruants au Qatar sur sa Yamaha. La pole position et la victoire confirmaient une intersaison où il était resté invaincu sur la feuille des temps. L’an passé, sa prestation se concluait à une bien plus modeste sixième position que se faisait l‘écho d’une crise commencée durant la campagne écoulée et qui allait perdurer. Alors, quid de cette troisième apparition à Losail sur une M1 ? L’Espagnol espère bien sûr revenir à ses premières amours…

Maverick Viñales espère retrouver le goût de se battre pour le titre mondial après deux saisons de souffrances dues à la crise technique chez Yamaha. L’Espagnol est apparu lors des tests de l’intersaison particulièrement en forme et capable d’inquiéter n’importe quel adversaire avec une M1 qui semble avoir retrouvé de la compétitivité.

Au micro de “Sky Sport MotoGP“, Maverick Viñales a déclaré au sujet de la nouvelle année à venir : « je pense que Yamaha a compris qu’il se trompait en 2018, notamment sur le moteur. Nous devons donc comprendre ce qui manque pour créer la meilleure moto possible. Pour moi, cela doit être une saison d’amélioration. Je serais heureux de terminer la saison dans une meilleure position qu’en 2018 ».

L’Espagnol a poursuivi sur les changements qu’il a initiés pour cette saison : « ça faisait longtemps que je voulais prendre le numéro 12, c’est ma date de naissance, j’aime bien l’idée de le prendre avec moi sur la moto. J’ai travaillé avec Garcia, mon chef mécanicien, en 2013,  lorsque j’ai remporté le championnat du monde, mais je ne l’ai pas choisi pour cela, je l’ai choisi parce que je me sens bien avec lui. Julian Simon, mon entraîneur, en revanche, est fou, il est toujours très fort sur une moto ».

Il termine en édulcorant ses propos distillés durant l’intersaison : « battre Rossi ? Je plaisantais, je ne le pense pas vraiment. Pour moi, il sera important de le faire, bien sûr, car le premier adversaire est toujours votre coéquipier. Je pense que le favori est Lorenzo. Sa moto est performante et il sait bien piloter. C’est un pilote de très haut niveau, donc il sera devant, tout comme Petrucci, qui connaît très bien la Ducati. A mon avis, le titre se jouera entre quatre ou cinq pilotes ».



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP