Dans le paddock MotoGP, il y a comme une certaine tension entre Ducati et les autres constructeurs en général, voire avec Honda en particulier. Il faut dire que le constructeur de Borgo Panigale s’est lancé dans des domaines d’évolution technique jusque-là négligés, à commencer par l’aérodynamique. L’inimitié a été à son comble et sans doute jamais aussi flagrante qu’au lendemain du Grand Prix du Qatar où quatre constructeurs se sont opposés au déflecteur monté sur le bras oscillant de la Desmosedici. Les tuniques rouges ont eu gain de cause. Mais l’ambiance est toujours plombée…

A vrai dire, cette défiance serait une fatalité. Car c’est généralement le sort qui est réservé par la majorité à une minorité sortant des sentiers battus, mais qui finissent ensuite par être suivie. Un schéma que Davide Tardozzi, team manager du team usine revendique. Avec même un exemple fort pour bien illustrer son point de vue.

Ainsi, l’Italien déclare : « nous sommes les étranges, ceux qui inventent des ailerons et d’autres solutions que d’autres copient ensuite. Nous aimons être différents et ne pas être aimés pour ça ». Une exception donc que l’on rapproche instinctivement à une autre grande entreprise existante : Apple.

Reste que ci c’est le cas, il va falloir rapidement rétablir la connexion avec Marc Márquez au championnat, et notamment avec Andrea Dovizioso que d’aucuns estiment être aux abonnés absents. Par ailleurs le titre honorifique de vice-champion du monde ne semble même plus garanti avec la menace Álex Rins sur Suzuki et le retour en forme de Viñales avec la Yamaha. Mais le même Tardozzi promet des nouveautés à la rentrée en août…



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team