Comment Fabio Quartararo et Johann Zarco abordent-ils cette trêve estivale ? Une saison en Grand Prix, c’est un rythme effréné à tenir en enchainant des meetings parfois lors de week-ends successifs. Blessé ou pas, il faut monter au front si bien que lorsqu’un cessez-le-feu est prononcé pour cinq semaines, c’est à la fois un soulagement et un agacement. On peut ainsi enfin profiter de soi, des siens et se refaire une santé, mais on casse aussi une dynamique, une routine, qu’il faudra s’employer à retrouver. Nos deux Français qui dominent actuellement le classement mondial du MotoGP donnent leur sentiment…

Les cadences infernales ouvrent la porte au surmenage mais lorsque l’on est passionné par ce que l’on fait, il se crée aussi une sorte d’addiction qui interdit par définition toute volonté d’arrêter. Il faut bien pourtant prendre du recul et après neuf courses dans cette saison MotoGP, cinq semaines de trêve estivale a été proposée aux pilotes. Mais on pourrait tout aussi bien dire imposée, tellement l’envie d’y retourner se fait sentir…

Le leader du championnat Fabio Quartararo avait prévenu dès la mi-temps sifflée : « une pause, c’est bien, mais cinq semaines, ça va paraître long », avait-il déclaré à Assen. « Il est important de faire une pause, et je pense que c’est nécessaire pour le corps et la tête, mais après deux semaines, j’aimerais reprendre ma moto ».

Le Français de 22 ans a profité des deux premières semaines en famille à Nice, dont un court séjour à Saint-Tropez. Cependant, il a clairement indiqué à sa manière qu’il était temps de s’y remettre… Sur son réseau social, il a posté ce cliché en tenue de travail : « devrais-je attendre dix jours dans mon costume de cuir ? » s’interroge-t-il avec humour.

Le compte à rebours a commencé, car dans une dizaine de jours, le Grand Prix de Styrie au Red Bull Ring lancera la deuxième partie du Championnat du Monde Moto 2021. Quartararo mène la danse avec 34 points d’avance pris lors des neuf premières courses au premier poursuivant, qui n’est autre que son compatriote Johann Zarco sur la Pramac-Ducati.

Quartararo

Quartararo : “je veux maintenir la dynamique

Et ce dernier, que pense-t-il de cette période de calme ? « Je pense que j’aurais pu continuer sans interruption. J’aime faire les courses les unes après les autres », a-t-il déclaré sur Speedweek. « Mais peut-être que je ne le sens pas et que le corps en a besoin. Il s’agit donc de profiter de la pause puis de bien s’entraîner à nouveau afin d’être prêt pour la seconde partie de saison, qui commence par les deux courses de Spielberg qui peuvent être bonnes pour la Ducati. »

Justement, cet arrêt ne serait-il pas préjudiciable au leader Quartararo qui verrait ainsi sa bonne dynamique arrêtée ? L’officiel Yamaha ne le croit pas : « je ne pense pas que le bouton ‘reset’ sera enfoncé. Tout le monde connaît déjà sa position, nous avons fait neuf courses. Je veux maintenir la dynamique, donc pour moi c’est le contraire d’un redémarrage ». Rendez-vous donc en Autriche qui recevra deux meetings de la plus haute importance pour la suite des événements dans cette course au titre passionnante.

Fabio Quartararo en a marre d'attendre

 




Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP, Pramac Racing