Ce week-end, à Valence, il y aura un petit événement qui sera regardé de près. Il se déroulera d’abord dans le box Red Bull KTM Tech3 avant de se poursuivre sur la piste Ricardo Tormo. Il s’agira des grands débuts d’un jeune homme de 19 ans, qui ne compte que deux podiums en Moto2 comme haut fait d’armes, dont un, justement, à Valence et c’était l’an passé. Mais là, Lecuona va directement plonger dans le grand bain, et lors d’une compétition officielle. Faire de tels débuts à cet âge et avec cette expérience dès une FP1, il faut du courage !

Un courage qui sera à partager entre le pilote, le team et le constructeur KTM. Iker Lecuona deviendra le quatrième jeune homme à débuter en MotoGP depuis sa mise en place en 2002. Avant lui, Quartararo en 2019, Michel Fabrizio en 2004 et Hopkins en 2002 se sont ainsi lancés. Il remplacera Oliveira blessé et opéré de son épaule au sein du team Tech3 qui sera son refuge pour la saison 2020 en MotoGP. Mieux, âgé de 19 ans et 315 jours le jour de la course à Valence, Iker Lecuona deviendra le plus jeune pilote à prendre le départ d’une course MotoGP  depuis Michel Fabrizio, âgé de 19 ans et 214 aligné sur la grille de Welkom en 2004.

Valence est un circuit oùl Iker Lecuona a toujours eu de bonnes sensations et, la saison dernière, il a terminé deuxième de la course Moto2. Ses débuts en MotoGP seront compliqués car il ne connaît pas l’électronique de la catégorie. Il n’a pas de pression et va essayer de faire un bon résultat. C’est un pilote courageux, mais il devra aborder cette étape avec calme.

Lecuona, qui occupe actuellement la 11ème place du Championnat du Monde Moto2, se réjouit de ses débuts en MotoGP sur le circuit Ricardo Tormo, son circuit à domicile : « mon objectif est de profiter du Grand Prix de Valence et d’apprendre autant que je peux » a annoncé le débutant qui va donc faire connaissance avec le peloton de l’élite. Qu’en pensent ses aînés ? Voilà les opinions d’un trio représentatif puisque composé de Marc Márquez, de Valentino Rossi et d’un Fabio Quartararo de sa génération…

« Iker est un très jeune pilote, il n’a pas encore beaucoup d’expérience en championnat du monde, mais si KTM lui en donne l’occasion, c’est parce qu’ils voient déjà quelque chose en lui », a déclaré l’officiel Honda. « Ce sera intéressant de voir comment il peut s’améliorer. L’équipe de Hervé Poncharal a beaucoup d’expérience. Il aura le temps, donc il n’y a pas de pression. Qu’il profite et qu’il essaye d’apprendre de tous les pilotes du MotoGP », a déclaré le champion du monde à huit reprises sur son jeune compatriote.

« Le MotoGP est une grande différence – mais au final, c’est toujours pareil : c’est une moto et la piste et tout le reste, c’est pareil », a déclaré Valentino Rossi avec un sourire. Le pilote de 40 ans disputera sa 20e saison en 2019 dans la catégorie reine du Championnat du monde de moto. « Il doit prendre son temps et essayer de comprendre la moto. La limite est certainement plus élevée sur une MotoGP, cela vous donne plus d’adhérence. Donc, vous pouvez pousser plus. Il doit prendre son temps. Mais peut-être que Quartararo est le meilleur homme pour conseiller une recrue », a déclaré le champion du monde à neuf reprises à l’aube de la saison 2019.

« Bien sûr, je n’ai pas encore beaucoup d’expérience en MotoGP », a répliqué le “Rookie of the Year”, qui a déjà inscrit six podiums sur la Yamaha Petronas. « Si vous montez sur la moto la première fois, c’est très étrange. Vous n’avez pas vraiment de contrôle sur elle, c’est plus elle qui vous contrôle. Ce n’est pas facile au début car on ne sait pas piloter cette moto dans les premiers tours. Tu dois prendre ton temps. Ce n’est pas facile, mais je pense que s’il le fait, pas à pas, il pourra être rapide l’année prochaine », a déclaré Quartararo.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Iker Lecuona, Marc Marquez, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3