Raul Fernandez fait pourtant partie de cette génération qui n’a pas connu le monde sans la toile ni échangé avec son congénère sans jamais avoir manqué l’occasion de faire usage d’un réseau social. Mais lorsque l’on commence à avoir une certaine notoriété dans un domaine qui rassemble des passionnés, la bombe émotionnelle confectionnée vous rappelle que vous êtes, à tout âge, et à n’importe quelle époque, qu’un être humain. Avec sa sensibilité, son seuil de tolérance, et sa capacité à relativiser. Et ce n’est pas inné…

Raul Fernandez monte en puissance dans le monde des Grands Prix et le fait que son actuel parcours en Moto2 lui donne la possibilité de faire mieux en termes de statistiques qu’un certain Marc Marquez vous met sur le devant de la scène. Mais la lumière des projecteurs peut être trop crue et éblouir. Le pilote KTM s’en est rendu compte et il reconnait avoir dû se recentrer sur lui-même pour se préserver : « ce que j’ai appris au cours de l’année, surtout après la chute de Silverstone, c’est qu’il faut me concentrer sur moi-même, se donner à 100% et ne pas regarder d’autres objectifs ».

Raul Fernandez

Raul Fernandez : “beaucoup d’émotions sont difficiles à gérer pour moi

Le pilote Red Bull KTM Ajo souligne ainsi qu’il ressent le besoin d’échapper à toute pression externe et médiatique pour mener à bien sa tâche. Cela n’a pas été facile, mais il a finalement pu réaliser la manœuvre : « le fait de penser ce que je peux réaliser détourne l’attention de ce que je peux faire. Je dois me concentrer sur le pilotage d’une moto. Si je peux gagner plus c’est bien, si je peux me battre pour le titre ce sera fait ».

Il termine sur Todocircuito : « beaucoup d’émotions sont difficiles à gérer pour moi. Les réseaux sociaux sont aussi nuisibles et cela m’a beaucoup aidé de m’en éloigner car je peux me concentrer sur mon travail ». Les dommages que peuvent causer les réseaux sociaux si l’on ne prend pas ses distances avec eux ont déjà été évoqués cette année par Jack Miller et Maverick Viñales. Si le premier cité a délégué la tâche de les gérer, le second n’a pas hésité à prendre des mesures drastiques en fermant, par exemple, son compte Twitter.

Raul Fernandez, Red Bull KTM Ajo, Gran Premio Octo di San Marino e della Riviera di Rimini

 

 




Tous les articles sur les Pilotes : Raúl Fernández

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Ajo