Le Turc Razgatlioglu était l’objet de toutes les attentions et la grande curiosité du paddock du Grand Prix d’Autriche. Il faut dire qu’avec une usine Yamaha en mal de pilotes, en raison de la mise à pied de Viñales et du prochain départ à la retraite de Rossi, il faut combler les rangs. Or, le protégé de Kenan Sofuoglu est un pilote de la marque qui monte en puissance en WSBK, au point d’inquiéter réellement le taulier de la catégorie Jonathan Rea…

Reste que cet intérêt des Grands Prix ne doit pas perturber Toprak Razgatlioglu qui s’est ainsi confié au micro du site officiel WSBK… Et ça commence par un émerveillement : « la dernière fois que je suis venu dans le paddock MotoGP c’était en 2014 mais aujourd’hui c’est incroyable. Là, ça ressemble à une ville. Mon paddock en Superbike est plus relax. Ici c’est plus stressant il y a plus de monde mais c’est aussi plus excitant. Mon rêve est d’être champion du monde en Superbike et peut être après je viendrai en MotoGP. Je ne sais pas. On a parlé avec Lin Jarvis et je l’en remercie. On a parlé de cette saison et des prochaines. Mais on verra je ne sais pas ».

Il insiste : « je me concentre sur le WSBK. J’ai encore 2 ans de contrat. Si je suis champion dès cette année peut être que je viendrai en MotoGP. On verra”.

Razgatlioglu Viñales

 

Razgatlioglu : “Quartararo est mon pilote favori”

Sur l’environnement, il fait une confidence … « En ce qui concerne les pilotes de Grand Prix je regarde bien sûr Marc Marquez. Mais il n’a peut-être pas la Honda qu’il faut en ce moment. La moto doit évoluer. Il y a aussi Jorge Martin contre lequel j’ai couru en 2013, en rookies Cup. Et puis il y a Fabio Quartararo qui est très rapide. C’est mon pilote favori. C’est aussi un bon ami. On parle souvent ensemble chaque week-end. Tous les pilotes sont rapides mais pour moi c’est Fabio ».

Il termine : « Sinon je suis content de ma saison actuelle. C’est la première fois que je suis aussi proche de Rea. Le dernier champion avec une Yamaha remonte à 2009. C’est mon rêve de lui succéder. À chaque course on devient plus fort. Je fais mon maximum. À Assen j’ai pensé que le championnat était fini à cause de ma chute. Mais lors de la dernière manche j’ai gagné et on est revenu. On est maintenant ensemble en 3 points. Mais Johnny est aussi très fort. Je veux rester concentré à chaque course ». Et les trois prochaines auront lieu ce week-end à Navarra, en Espagne.

Razgatlioglu



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Toprak Razgatlioglu

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP