Razlan Razali est le patron d’un team Petronas en MotoGP qui a le statut de satellite du constructeur Yamaha. Ce n’est déjà pas mal en soi, mais le Malaisien n’a pas mis longtemps pour porter ses couleurs au firmament : dès la première saison parmi l’élite ! Être au bon endroit au bon moment a été la chance de l’audacieux Razali qui a en plus gagné le pari Fabio Quartararo. Et maintenant ? C’est peut-être le plus dur qui commence…

Le team Petronas Yamaha s’est imposé dans le paysage MotoGP dès son arrivée, bousculant bien des certitudes. Le cas Fabio Quartararo en est le meilleur exemple. Le jeune Français n’avait qu’une victoire en Moto2 comme point d’orgue d’un CV chargé d’espoir. Une fois sur la Yamaha, le diable est sorti de sa boite. Razlan Razali, qui a misé sur cette issue, se souvient sur les ondes de motogp.com : « c’est comme être au bon endroit au bon moment, saisir l’occasion, travailler dur pour s’assurer que cela fonctionne et nous l’avons fait » se réjouit-il, rappelant qu’il doit sa place en ayant racheté, avec le soutien de Petronas, le plot de la structure d’Angel Nieto, sans le sou.

Le dilemme entre l’aspect commercial et l’aspect sportif

Mais l’euphorie d’un parcours frais et joyeux a aussi fait découvrir un autre aspect du milieu au Malaisien. Et il est moins glamour… « Lorsque vous rejoignez le MotoGP, c’est plus une entreprise. Avec l’arrivée de Petronas et en investissant massivement sur nous en tant que partenaire, c’est devenu une entreprise. La performance est devenue l’un des premiers objectifs ».

Mais pas seulement, et il explique ainsi l’arrivée prochaine de Valentino Rossi en lieu et place de sa jeune trouvaille : « pour Petronas, l’aspect commercial est plus important. Mais pour nous, il est plus important d’avoir les bons pilotes ». La philosophie de l’équipe Petronas SRT, engagée dans les trois classes MotoGP, reste celle d’élever de jeunes champions. « Pouvons-nous trouver quelqu’un comme Quartararo ? Nous ne savons pas. Nous avons eu de la chance » reconnait un Razali déjà nostalgique de Fabio Quartararo



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team