Au vu du résultat final matérialisé par l’agencement de la grille de départ, on pourrait penser que Valentino Rossi a passé un mauvais samedi en Styrie. Et qu’il a, en conséquence, la tête des mauvais jours. Mais il n’en est rien. Sur un tour chrono, en effet, il a du mal. Il a d’ailleurs dû en passer par la Q1, avant de jouer dans la finale de la Q2. Mais en rythme de course, le Doctor est là. Reste une question qu’il se pose ouvertement : comment, sur ce circuit exigeant en moteur, deux Yamaha ont joué la pole-position, quand on connait la situation du constructeur sur ce plan ?

Avec deux M1 sur la première ligne du Red Bull Ring, il va être difficile à Yamaha de convaincre Honda que son moteur souffre d’un défaut majeur auquel on ne peut remédier qu’avec une exception accordée aux règles techniques en vigueur…

Mais c’est ainsi : Maverick Viñales est en pole position et Fabio Quartararo est troisième. Cela dit, l’embellie n’a pas profité à tout le monde. Ainsi, Valentino Rossi, avec une dernière version de la moto japonaise, n’est que douzième : « c’est une piste où le moteur compte beaucoup, c’est donc étrange de voir les Yamaha si loin devant ».

Surpris par le cas Dovizioso

« Je pense que Maverick et Quartararo ont été très bons dans le tour chrono, alors qu’il y a des pilotes comme Pol Espargarò, Dovi, la Suzuki qui semblent être un peu mieux placés. Mon rythme n’est pas mal non plus, mais dimanche tout peut arriver, même du côté météo » ajoute l’homme de Tavullia.

Et la preuve que tout arrive, c’est que chez Ducati, on en finira avec Dovizioso à la fin de cette saison : « je ne m’attendais pas à ce que Dovizioso et Ducati se séparent, c’est une surprise. Nous allons maintenant voir ce que Dovizioso fera l’année prochaine. Je pensais qu’à la fin il y aurait un point de rencontre et à la fin ils ne se sont pas rencontrés. Maintenant, divers scénarios s’ouvrent sur qui prendra sa place et puis il y aura une série d’événements en cascade, nous verrons ». On rappellera que si Vale suit ce dossier, c’est qu’il a un de ses académiciens qui y est impliqué : Pecco Bagnaia

MotoGP Red Bull Ring 1 J2 : qualifications



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP