Via le site officiel MotoGP.com, nous avons assisté à la conférence de presse pré-événement du Grand Prix d’Autriche 2020 sur le Red Bull Ring.

Étaient présents Fabio Quartararo, Maverick Viñales, Franco Morbidelli, Brad Binder, Johann Zarco, Valentino Rossi et Miguel Oliveira.

Comme à notre habitude, nous reportons ici l’intégralité des propos de Johann Zarco sans la moindre mise en forme.


Johann, votre premier podium depuis 21 mois ! Vous allez piloter ici avec la moto gagnante de l’année passée. Pensez-vous que cela puisse être un avantage ?

Johann Zarco : « après le podium en République tchèque, cela me donne quoi qu’il en soit une grande motivation. Ce podium peut apporter de la confiance, et comme de plus nous savons que les Ducati sont fortes sur cette piste, cela procure des souhaits élevés. Mais comme Brad l’a dit, il faut rester les pieds sur terre car je suis toujours en train d’apprendre cette moto, et d’essayer de contrôler du mieux possible pour être encore plus rapide. Nous sommes concentrés pour faire bien les choses, pas à pas, parce qu’il semble qu’ici, avec la Ducati, si vous la pilotez correctement, la moto est rapide. Nous verrons ce qui sera possible. »

Les Ducati 2020 ont peiné à Brno. Avez-vous une explication ?

« Je n’ai aucune idée de pourquoi les autres ont peiné durant le week-end. Je ne veux pas en savoir trop. Les choses ont bien fonctionné pour moi et tout s’est bien mis en place, même la façon dont j’ai fait le tour pour la pole position. J’ai ensuite eu la surprise concernant le bon chrono de la pole position. Tout a donc très bien fonctionné samedi après-midi, puis je pense que la course s’est bien déroulée pour moi parce que je suis parti depuis la tête, et quand vous faites les 10 premiers tours avec le groupe de tête, même si ce n’est pas facile vous pouvez alors contrôler les tours restants un peu mieux avec le pneu usé. Tout s’est très bien passé samedi et je pense que c’est ça qui a fait la différence avec les autres. »

Lors des trois week-ends précédents, avez-vous eu l’opportunité de suivre les pilotes KTM et vous ont-ils impressionné en quoi que ce soit ?

« J’ai été impressionné par la façon dont Brad inclinait la moto, ce que je n’étais pas en mesure de faire l’année dernière, et c’est pour cela que j’étais lent. Il était très fort au freinage, mais nous savions déjà que la KTM pouvait être forte au freinage, puis il était en mesure de bien contrôler la moto dans le virage, donc je pense que la moto a beaucoup progressé dans ce domaine, car la façon dont il prenait de l’angle pour rentrer dans les virages lui donnait la possibilité d’aller très vite. C’est mon opinion. »

Êtes-vous inquiet pour la sécurité ici, s’il pleut beaucoup ?

« Je me souviens des chutes lors de la séance des Moto2 il y a quelques années. C’est vrai que ça venait peut-être de la gomme laissée par les voitures une semaine auparavant. Nous avons parlé de la sécurité de la piste, car quand les motos chutent, elles partent très loin, et c’est pour cela que nous avons été un peu surpris. Mais je pense que, pour les pilotes, la situation n’est pas aussi mauvaise et qu’il y a assez de dégagements pour glisser. Je pense avec moins de gomme et dans des conditions différentes, nous pouvons être en sécurité, et globalement, s’il y a une forte pluie juste avant une séance, je suppose que celle-ci sera un peu retardée pour laisser passer la pluie. Nous pouvons piloter sur le mouillé, mais pas sous une forte pluie. C’est pourquoi la direction de course attend toujours un peu. »

Puis, pour conclure cette conférence, les pilotes ont été invités à dessiner le circuit du Red Bull Ring les yeux bandés…

Crédit photos : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing