La troisième salve de tests entre Aprilia et Dovizioso est lancée ce mercredi et c’est Misano qui succède à Jerez puis au Mugello dans cette évaluation commune. L’enjeu ? Une place pour 2022. Le constructeur est prêt à accueillir le triple vice-champion du monde avec Ducati qui jouit d’une année sabbatique. Mais il n’attendra pas éternellement. Le directeur sportif Massimo Rivola refait un point de situation avec une mention pour faire basculer Dovi définitivement dans son camp…

Andrea Dovizioso continue les préliminaires avec la RS-GP et cette fois c’est à Misano que la rencontre a lieu. Deux jours de test avec les pilotes d’essais Honda, KTM, Suzuki et Ducati lui permettront peut-être de se décider pour une aventure en 2022 qui serait un retour en MotoGP. Le PDG Massimo Rivola ne rêve que de ça. Et pousse à la roue, en s’appuyant sur la bonne prestation du dernier Grand Prix d’Allemagne… Qui a vu pour la première fois depuis 2000 une Aprilia sur la rangée de tête de la grille de départ d’une course de la catégorie reine des Grands Prix.

Rivola dit ainsi : « ce résultat est une grande satisfaction pour nous. La prochaine Aprilia sera meilleure que celle-ci et j’ai hâte de la voir. Nous savons quelles sont les limites de la moto actuelle et sur la prochaine, nous essaierons de les dépasser ». Il ajoute : « nous travaillons dur depuis deux ans et nous le faisons avec enthousiasme et pour cette raison les résultats importants donnent le moral à tout le groupe. C’est dommage de ne pas avoir de deuxième package aérodynamique cette année ».

Rivola Dovizioso

Rivola : “Dovizioso est un pilote et un gars intelligent”

Rivola précise ensuite, parlant de Dovizioso : « Misano est un test important, en espérant que ce sera sec. Nous courtisons Dovi depuis l’année dernière et il s’est d’abord dérobé. Le fait qu’il ait ensuite changé d’avis en voyant les performances de la moto et d’Aleix est positif. Dovi est un pilote et un gars intelligent et s’il prend une décision, nous pourrions nous asseoir à une table et nous mettre d’accord. J’aimerais qu’il fasse partie de notre équipe d’une manière ou d’une autre ».

Mais en attendant, il ne faut pas lâcher la proie pour l’ombre et signaler, aussi, que ses pilotes actuels font très bien leur office : « Aleix est dans un état de forme spectaculaire, il est très compétitif depuis le début de l’année » déclare le PDG d’Aprilia Racing sur motosprint « Nous devons le ralentir un peu de temps en temps » dit-il avec le sourire. « Car c’est un pilote qui donne tout et ne garde pas de marge dans sa poche ».

« Aleix connaît cette moto et au fil des années, nous l’avons de plus en plus faite pour lui ». Rivola n’oublie pas non plus Lorenzo Savadori : « c’est vrai que Lorenzo a un peu de mal mais il est tout aussi vrai qu’il met déjà quelques pilotes derrière lui. Et il le fait en étant le plus débutant de tous parce qu’il vient d’un monde complètement différent. Cependant, il fait du bon travail. La vérité c’est qu’en une seconde il y a vingt coureurs et si tu prends une seconde tu es dernier ». On précisera que si Dovizioso refusait l’opportunité, Savadori aurait encore toutes ses chances de préserver son poste, même face à un jeune venu du Moto2.

 




Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini