Valentino Rossi est un observateur averti des choses de la compétition moto en plus d’en être l’un des participants les plus efficients. Celui qui a vu au moins deux générations passer tout en restant en fonction constate qu’un changement est en cours depuis quelques saisons. Il s’agit de la révélation du Moto2 comme la vraie antichambre du MotoGP, ce qui est sa vocation, mais qui n’était pas si flagrante dans les faits dans un premier temps…

Valentino Rossi attire l’attention sur le fait que le niveau du Moto2 est à présent arrivé suffisamment haut pour effectivement prétendre à être la dernière étape avant le MotoGP.  Depuis qu’elle a remplacé la catégorie 250cc en 2010, la catégorie Moto2 a été remportée par Toni Elias, Stefan Bradl, Marc Marquez, Pol Espargaro, Tito Rabat, Johann Zarco (deux fois), Franco Morbidelli, Francesco Bagnaia, Alex Marquez et maintenant Bastianini.

Parmi ces noms, il y a eu des déceptions lorsqu’ils se sont retrouvé sur la grille de départ du MotoGP, jetant comme un doute sur la légitimité de la discipline. Mais depuis, on relève plus de certitudes à ce sujet : « pratiquement tous les jeunes pilotes qui arrivent en MotoGP en provenance du Moto2 ces dernières années sont très compétitifs, » a déclaré Rossi sur crash.net.

Rossi est impatient de voir ce que va faire son demi-frère

« La liste est très longue des pilotes qui se battent pour le championnat en Moto2 mais ils sont généralement rapides avec la MotoGP dès le premier instant. Il semble que la catégorie Moto2 soit une bonne école et il y a beaucoup de pilotes très forts dans cette nouvelle génération, comme nous l’avons vu avec Mir » précise le Doctor.

Du coup, ce dernier est curieux de savoir comment vont se débrouiller ses deux débutants compatriotes en 2021, dont l’un d’eux n’est autre que son demi-frère … « Marini et Bastianini ont fait des choses fantastiques avec la Moto2, se battant pour le championnat jusqu’à la dernière course. En MotoGP, ils auront une très bonne moto, la Ducati, et une bonne équipe. Je pense donc que Marini et Bastianini peuvent déjà être compétitifs en 2021 », a déclaré Rossi. On rappellera qu’il y aura aussi Jorge Martin sur une Ducati, mais de dernier cri et au sein de l’équipe satellite Pramac avec Johann Zarco comme équipier.



Tous les articles sur les Pilotes : Enea Bastianini, Luca Marini

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing