Qu’on se le dise, le Fabio Quartararo de 2021 est différent de celui de l’an passé, un « autre animal » auquel il s’est déjà identifié dans cette saison de MotoGP. Cette campagne, il la mène en patron. Ainsi, malgré le fait qu’il n’est connu qu’un podium en deux courses autrichiennes sans vivre la victoire, il a augmenté son avance au championnat de 34 à 47 points sur son plus proche poursuivant. Le Français serait-il donc inébranlable ? Avec l’affaire Viñales, il est en tout cas désormais le seul à dignement représenter les intérêts de Yamaha en Grand Prix. Le tenant du titre et officiel Suzuki l’a signalé et a assuré que ce serait une grosse pression à vivre, ouvrant sur un autre championnat pour le tricolore. Ce dernier répond à Joan Mir en annonçant la couleur pour le prochain round à Silverstone…

Le week-end prochain, Silverstone accueillera le Grand Prix de Grande Bretagne et, pour Joan Mir, ce sera le début d’un nouveau championnat marqué à la fois par un regain de forme de sa Suzuki et un effectif Yamaha fragilisé par le départ de Viñales. Fabio Quartararo aurait ainsi de quoi se faire du souci. Mais le Français ne partage pas vraiment cette analyse qui le fait avant tout sourire… « Cela ne fait aucune différence pour moi. Lors du dernier Grand Prix d’Autriche, j’ai déjà eu toute la pression de Yamaha sur mes épaules, et cela n’a pas affecté ma course. Je pense que ces propos sont une simple stratégie pour essayer de me mettre un peu de pression. C’est un jeu amusant, mais qu’on se rassure je serai bien là pour me battre pour la victoire à Silverstone ».

Mir est prévenu. Et d’autant plus que l’officiel Yamaha rappelle qu’il a toutes les armes pour bien faire dans cette bataille d’Angleterre : « lors de ma première année dans la catégorie, j’ai connu deux moments qui ont aiguillé ma carrière : le premier c’était à Jerez et le second à Silverstone. Ce sont deux endroits où j’étais bien plus rapide qu’à l’accoutumée, et si les conditions sont bonnes je suis sûr que je pourrai me battre pour un bon résultat ».

Joan Mir_Fabio Quartararo_2021

Jusqu’à Misano Fabio Quartararo ne pensera pas au championnat

Un optimisme qui trouve aussi sa source dans la façon dont il maîtrise à présent sa M1 : « en Autriche, j’ai fait des attaques assez agressives sans jamais aller vraiment au contact, et de cela je suis content. J’étais là pour me battre pour le podium, c’est certain, mais aussi pour la victoire. J’arrive vraiment à faire de belles choses sur la Yamaha, et là on va passer de l’un des circuits les plus défavorables à l’un des plus favorables en Angleterre, j’ai donc vraiment hâte d’être à la prochaine manche ».

Cependant, Fabio Quartararo est d’accord au moins sur un point avec Joan Mir : il considère effectivement que les trois prochains rendez-vous MotoGP, à Silverstone, Aragón et Misano, seront déterminants. C’est également au terme de ce cycle, dans un mois, que le Français souhaitera évaluer sa situation, pas avant : « je pense que jusqu’à Misano ce n’est pas le moment de penser au championnat. Il va y avoir encore des circuits où on rencontrera des difficultés, comme en Aragón, et je pense que ce sera très important pour nous de creuser un peu l’écart sur les autres pour essayer de garder un très bon rythme jusqu’à la fin de saison. Mais je ne veux pas penser au championnat jusqu’à minimum Misano » termine Fabio.

Fabio Quartararo

 

 

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP