Lin Jarvis, directeur général de Yamaha Motor Racing, ferme le chapitre du passage de Maverick Viñales dans ses rangs avec un épilogue qui a aussi valeur d’avertissement pour Aprilia. On sait que le constructeur de Noale est la future destination de son désormais ex-pilote puisque le divorce a été prononcé. Ce dernier est officiellement par consentement mutuel même s’il est acquis par les observateurs que l’Espagnol a tout fait pour rendre inéluctable cette issue depuis le Sachsenring, avec l’Aprilia RS-GP en perspective…

Par ailleurs, avant cette conciliation, il y a tout de même eu une faute identifiée et sanctionnée par la mise à pied. La maltraitance mécanique a été le coup de grâce après les errements au classement dont Viñales s’était fait un expert. En Catalogne, il a souffert lors du Grand Prix pour se montrer véloce le lundi suivant la course lors des tests. Au Sachsenrig, il a été nulle part, végétant au fond du classement puis une semaine après, à Assen, il était en première ligne et finalement second de son équipier Quartararo

D’où cette question ? Peut-on compter sur un pilote comme Viñales ? Son désormais ancien patron répond, ce qui revient à alerter son nouveau… « Je dirais que le résultat en Allemagne a mis en lumière les problèmes de Maverick à ce stade de sa carrière », déclare Jarvis sur Speedweek à propos de son pilote capricieux. « Parfois, il est à un niveau très élevé. Mais parfois, il s’effondre tout aussi violemment. Je pense que c’est son talon d’Achille, son point vulnérable. C’est parfois inexplicable, difficile à comprendre. Cela peut se produire entre le matin et l’après-midi ou d’un tracé à l’autre ».

« Maverick a clairement eu des problèmes au Sachsenring », explique Lin Jarvis. « Mais lors du précédent Grand Prix de Catalogne, lors de sa première course avec le nouveau chef d’équipe Silvano Galbusera, les choses se sont très bien passées. Maverick est arrivé dans le top 5. Et il était premier au test du lundi à Montmeló ! Il était donc premier au test, puis dernier au Grand Prix d’Allemagne. A Assen, il est revenu quelques jours plus tard avec quelques meilleurs temps. C’était inhabituel ».

Lin Jarvis

Jarvis : “Viñales est talentueux et en même temps c’est un mystère”

Jarvis résume : « Maverick est extrêmement talentueux. En même temps, c’est un mystère. Mais il est très important pour lui de se sentir à l’aise mentalement, fort et heureux. Il doit sentir qu’il est au bon endroit. Ensuite, il peut produire les résultats souhaités. Et peut-être y a-t-il d’autres pilotes qui ont moins de hauts et de bas, qui sont plus résilients ».

« Lorsque nous avons senti que Maverick n’était plus satisfait de nous, nous avons cherché une solution, comme par le passé. Notre principe a toujours été de ne forcer aucun pilote à rester. S’il n’est pas content, il vaut mieux qu’il nous quitte. C’est mieux pour l’équipe, pour le pilote et pour toutes les autres personnes impliquées » termine un Jarvis peut-être à présent content de voir ce caractère particulier aller s’épanouir sous d’autres cieux…

Jarvis



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP