Ce vendredi 27 août 2021, Fabio Quartararo a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit de Silverstone, au terme de la première journée du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote français, auteur du meilleur temps du jour, en dépit d’une grosse chute survenue lors des FP1.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Fabio Quartararo sans la moindre mise en forme.


 

Fabio, comment va votre cheville après votre lourde chute aujourd’hui ?

« J’ai eu comme une sorte de foulure, mais tout va bien. Quand je suis sur la moto je ne ressens pas vraiment de douleur donc c’est le plus important. Le pneu arrière dur a été un désastre complet dans les conditions du jour, et c’est dans le virage 8 que j’ai chuté. Mais peu importe, mes sensations du jour ont tout de même été bonnes. Je pense que c’était vraiment quelque chose d’important que de passer outre cet accident et d’enchaîner ensuite les tours sur le pneu medium. Je n’ai pas été formidablement rapide, mais ce fut tout de même quelque chose de positif. »

« Lors de ma chute je n’étais pas vraiment à la limite car j’étais avec le pneu dur à l’arrière. Je pense que c’était quelque chose d’un peu risqué. Je pense que ce sera un peu douloureux demain, mais ça fait partie du jeu. »

Vous vous êtes fait mal à la cheville aujourd’hui, mais pensez-vous que vous avez tout de même été chanceux ? Car vous êtes passé tout près du high-side…

« Je pense que j’ai lâché la moto au meilleur moment, car si j’avais attendu j’aurais été victime d’un high-side et cela aurait été bien plus douloureux au final. Nous avons certes été chanceux aujourd’hui, mais ce n’est pas parce que j’ai eu cet accident aujourd’hui que je vais piloter avec plus de retenue lors des prochains jours. Je pense que tout le monde a pu constater qu’après ma chute j’ai pu repartir comme si de rien n’était, sans aucune correction. »

“Je pense que j’ai lâché la moto au meilleur moment”

 

Est-ce que cela a été difficile pour vous de revenir au stand et de repartir dans la foulée ?

« Les commissaires de piste sont venus me dire qu’il fallait que j’aille faire une visite à la clinique médicale du circuit. Je suis donc allé au centre médical, puis je suis revenu au garage, j’ai changé de moto et puis je suis reparti. Tout cela est allé très vite, à tel point qu’au final je n’ai même pas réalisé que j’avais chuté. J’avais mon objectif bien en tête et je voulais accumuler les tours. Je suis par conséquent content de la façon dont se sont déroulées les FP2 suite à cet accident. »

Lors de la conférence de presse qui s’est tenue hier, beaucoup de questions posées à vos rivaux ont été centrées sur le nombre de points qui les séparaient de vous au championnat, et sur la meilleure façon pour eux d’essayer de revenir sur vous. Comment est-ce que vous vivez tout cela et comment gérez-vous la chose pour rester justement bien concentré sur votre objectif ?

« Sincèrement, ça fait partie des choses qui rentre par une oreille et qui ressort de l’autre. C’est quelque chose que j’arrive à faire depuis cette année. Quand on regarde, comme je l’ai dit depuis le début, je prends course par course, c’est-à-dire que j’ai eu une chute cet après-midi et j’ai pu repartir comme si de rien n’était. Il est certain que j’aurais pu repartir un peu plus tranquillement, prendre mon temps. Je sais que j’ai des points d’avance au championnat, mais pour le moment c’est quelque chose dont je dois faire abstraction, et j’arrive à très bien le faire. »

 

 

Résultats de la FP2 du Grand Prix de Grande-Bretagne MotoGP :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP