Jorge Martin s’est affirmé comme l’un des outsiders possibles dans ce Grand Prix de Grande Bretagne en pointant au troisième rang de la hiérarchie au terme de la FP2. Le matin, il n’était que treizième mais on sait que le pilote Pramac Ducati et vainqueur en Styrie apprend vite. Il faut dire qu’il ne s’embarrasse pas non plus de leçons si l’on en juge par ses commentaires sur le sujet pourtant sensible des pneus sur le froid asphalte de Silverstone…

Jorge Martin est tombé le matin pour pointer hors du top 10, mais il avait déjà tout oublié l’après-midi en finissant sa journée du vendredi troisième, en améliorant sa marque personnelle de carrément 2.2 secondes. Après sa première victoire à Spielberg et sa troisième place une semaine plus tard, il semble que le pilote Pramac Ducati sera au rendez-vous en Grande-Bretagne.

« Je veux aller vite et ça s’est très bien passé dès le départ. Nous voulons utiliser cet élan et le maintenir pour le reste du week-end », a déclaré Martin. Sur sa prestation matinale, il précise : « ce n’était pas une mauvaise position pour commencer », a déclaré l’Espagnol. « Nous avons ensuite apporté des améliorations dans le domaine de l’électronique. C’est un grand pas pour nous ».

Mais il y a encore place à l’amélioration, car avec 0,6 seconde de retard sur le plus rapide du jour, Fabio Quartararo, la marge de progression est grande. Jorge Martin sait où il a encore du retard à rattraper : « je n’ai pas trouvé la bonne trajectoire dans les virages 9 et 10. Quelque chose est encore possible et je suis sûr que nous allons progresser dans les prochaines séances ».

Jorge Martin

Jorge Martin parle des pneus qui se refroidissent

Il sait aussi qu’il ne faut pas s’accorder de repos sur la moto, sinon les pneus refroidiront trop vite et il y aurait un danger. « Dès que le pneu est à température, vous êtes du bon côté. Quand je suis tombé, je ralentissais et c’est pourquoi le pneu était froid. Il faut être prudent et accélérer à la fois dans et hors du tour ».

Pourtant, Jorge Martin ne se préoccupe pas trop de ce sujet qui ouvre aussi le débat des gommes « préchauffées »: « je ne sais même pas quels pneus je mets. L’équipe prend la décision pour moi. Quoi qu’il en soit, je pense que les différences ne sont pas si énormes, peut-être 0,2 seconde ».  Telle est la nouvelle génération…

Jorge Martin

MotoGP Silverstone J1 : chronos

Silverstone

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Martin

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing