La fin de carrière de Valentino Rossi ne sera peut-être pas marquée par un dernier exploit en Grand Prix, mais elle s’affirme déjà au fur et à mesure que le temps s’écoule vers l’inéluctable comme une délicieuse aventure humaine jalonnée par des réconciliations. Le Doctor a ainsi marqué le coup à Silverstone avec Romano Fenati, ce qui n’est pas rien si l’on veut bien se souvenir de leur histoire commune…

Romano Fenati a été le premier espoir de l’académie VR46 et aussi son premier échec. Non pas sportif, car le turbulent transalpin est un talent. Pour s’en convaincre, il suffit de constater ce qu’il fait en Moto3 depuis qu’il a mis les roues de sa Husqvarna sur le tracé de Silverstone. Un tracé qui fait la part belle au pilotage. Et Fenati est intouchable.

Fenati a été pris en charge par l’académie Rossi de 2014 à 2016 avec de belles perspectives avant que le côté sombre de Romano ne prenne le dessus. À la suite d’un incident interne de trop, il a été mis à la porte et Rossi avait eu à ce moment-là des mots qui en disaient long sur sa déception. Mais qui n’exsudaient aucunement une rancœur : « nous avons beaucoup misé sur lui par le passé, mais nous n’avons pas su le gérer. C’était une défaite ».

La période qui a suivi pour Fenati en roue libre a manqué occire sa carrière. Le point d’orgue étant la prise du levier de frein de Manzi en pleine course. Ce qui avait valu le bannissement du milieu de la moto à Fenati qui a finalement été rattrapé pour se reconstruire. Il est depuis un pilote de… Max Biaggi.

Fenati

Fenati : “Rossi et Biaggi s’aiment certainement beaucoup

Valentino Rossi l’a carrément étreint à Silverstone en ayant ses mots sympathiques : « mon secret est que j’ai reçu des conseils de Fenati, le roi de Silverstone ! » a-t-il commenté à cette occasion sur sa huitième place aux qualifications. Emu, Fenati a répondu : « le travail est une chose, le côté humain en est une autre. Il n’y a jamais eu de problèmes avec Vale. Le câlin ? J’étais très content, mais je n’ai jamais rien eu contre son équipe, je suis heureux de l’avoir vu dans le top 10 aujourd’hui », dit Romano.

Et sur son passage dans le box de Biaggi, il ajoute sur Sky : « en fait, j’hésitais un peu, je me demandais si c’était le bon choix… Entre Max et Rossi, il y a de la concurrence, et peut-être qu’ils se font face sur la piste, mais ils s’aiment certainement beaucoup ». Sympa.

Fenati




Tous les articles sur les Pilotes : Romano Fenati, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Max Racing Team, SKY Racing Team VR46