Alex Marquez connait une saison au moins aussi douloureuse que celle de son frère Marc en termes de chutes au guidon de sa Honda. Le genre de faits successifs qui ne crée pas la confiance et qui fait mal tant au mental qu’au physique. A Silverstone, la mauvaise série était promise pour se prolonger avec deux accidents le vendredi et deux RC213V très abîmées. Cependant, la lumière est venue de la course de dimanche sur laquelle le cadet des Marquez veut comptabiliser avant de rejoindre un de ses tracés préférés : Aragon.

Alex Marquez s’est qualifié 17è mais il est remonté jusqu’au huitième rang dans un Grand Prix de Grande Bretagne dont le bitume de son tracé de Silverstone était sec. La performance est donc de premier ordre et le pilote LCR n’est pas le dernier à le signaler : « ce n’était pas mal, mais en partant de la 17e place sur la grille, ce n’était pas une course facile », a déclaré le jeune Marquez, qui a aussi rencontré des problèmes avec le pneu arrière tendre qui a crié grâce avant l’arrivée. Une situation également vécue et expliquée par Pol Espargaró, cinquième de l’épreuve sous les couleurs Repsol.

« Nous avions choisi le bon pneu arrière pour nous afin de pouvoir nous battre et dépasser dès le départ. C’était la bonne décision. Au moment où je me sentais bien, il ne me manquait pas grand-chose pour être dans le groupe avec les deux Ducati et Suzuki, et pour protéger les pneus dans le sillage. J’ai donc poussé fort tout le temps, mais trop pour le pneu arrière. A environ cinq tours de la fin, Binder et Lecuona m’ont dépassé et il était presque impossible de les suivre. Parce que mon pneu arrière était fini. Mais c’est ce à quoi nous nous attendions » raconte le Champion du Monde Moto3 et Moto2.

« Dans l’ensemble, je suis content » assure l’équipier de Nakagami au terme de ce Grand Prix de Grande-Bretagne. « Nous n’avons pas bien commencé vendredi parce que j’ai commis deux erreurs qui nous ont coûté beaucoup de temps. Mais l’équipe a très bien réagi. Ils m’ont donné une très bonne moto. Nous avons beaucoup progressé et nous nous sommes arrêtés avec un bon feeling. C’est la chose la plus importante, nous devons être satisfaits ».

Alex Marquez

Alex Marquez : “les améliorations sont petites, mais elles sont là”

Et ces bonnes sensations, Alex Marquez veut les emporter avec lui en direction de la prochaine étape qui aura lieu dans deux semaines au MotorLand Aragón. Un site où il s’est retrouvé sur le podium MotoGP l’année dernière. « Nous venons de trois Grand Prix, deux en Autriche et un ici à Silverstone, ce qui donne l’impression que nous avons fait un pas en avant. Nous avons changé quelque chose sur la moto, les améliorations sont petites, mais elles sont là », a confirmé le pilote LCR Honda, qui a également prévenu : « dans le MotoGP d’aujourd’hui, tout est si serré, un dixième de seconde fait une grande différence”.

« Le plus important pour moi était d’obtenir un bon résultat à Silverstone afin d’apporter une bonne performance et un bon feeling à Aragon, afin d’avoir 100 % de confiance sur la moto. Nous l’avons fait, j’en suis content », termine Alex Márquez. « C’était très bien là-bas l’an dernier, mais beaucoup de choses peuvent changer cette année. Les autres fabricants se sont beaucoup améliorés. Nous devons rester calmes, ne pas avoir d’attentes particulièrement élevées, juste avoir une attitude normale. Nous devons bien travailler tout le week-end, puis nous verrons où nous en sommes dimanche. Mais je suis très motivé pour y arriver, j’aime beaucoup la piste. J’espère que ça marchera bien là-bas encore cette année ».

Alex Marquez

MotoGP Silverstone J3 : classement

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda