Depuis qu’il sait avoir perdu son guidon chez Tech3 sur une bonne KTM, Lecuona se montre sous son meilleur jour. Il a fini sixième le dernier Grand Prix d’Autriche, mais cette performance a été mise au crédit de circonstances de course exceptionnelles, définies par une averse à cinq tours du but. Mais à Silverstone, il a pris une solide septième place sur une piste sèche et en remontant de la dix-huitième position de la grille de départ. Depuis, et alors qu’on le croyait perdu pour le MotoGP, le paddock se souvient qu’il n’a que 21 ans et qu’une Yamaha malaisienne est encore à pourvoir en 2022 aux côtés, sans doute, de Dovizioso…

Mais on n’en est pas encore là, loin de là. Lecuona devra sans doute encore convaincre un peu plus pour faire pencher cette balance en sa faveur. Il reste dommage néanmoins qu’il ait fallu qu’il se retrouve à ce point au pied du mur pour s’affirmer à son avantage. Mais c’est ainsi et pour 2022, comme il ne veut pas retourner en Moto2 et que l’activité de pilote d’essai ne le tente pas, il ne lui reste que peu d’options. Peut-être en WSBK chez Honda, et encore… « J’aime piloter et je m’améliore constamment », déclare Lecuona sur son avenir. « Je suis sûr que certaines équipes verront mon potentiel. Tout le monde a un contrat pour l’année prochaine, tout ne peut pas changer avant 2023. Alors je ne pense pas à l’année prochaine, mon manager évite de m’en parler lors d’un week-end de Grand Prix. Je le rencontrerai la semaine prochaine, nous prendrons une décision quand quelque chose nous arrivera ».

Lecuona

Lecuona : “on avait besoin de ce résultat

Alors, en attendant, revenons à ce Grand Prix de Grande Bretagne : « je savais qu’il serait difficile de progresser de manière significative au départ sur cette piste », a déclaré le pilote Tech3 de 21 ans. « La ligne droite est courte, les deux virages suivants sont rapides et les dépassements sont difficiles. Dans le premier tour, cependant, j’ai dépassé cinq pilotes, puis mon rythme était très bon. Je me sentais fort le matin lors du warm-up, j’y suis arrivé cinquième ».

« J’ai eu un bon feeling avec la moto tout le week-end et je savais que je pouvais suivre les meilleurs. Mais ensuite j’ai perdu du temps derrière Zarco car c’est difficile de dépasser une Ducati. Nos motos ont des atouts différents, il a su contrer encore et encore dans les lignes droites. À la fin, cependant, je l’ai dépassé et j’ai pu suivre Binder. Nous avons dépassé beaucoup d’adversaires. On avait besoin de ce résultat » termine l’équipier d’un Petrucci dixième de cette course anglaise.

Lecuona

MotoGP Silverstone J3 : classement

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Iker Lecuona

Tous les articles sur les Teams : Tech3 KTM Factory Racing