C’est un Fabio Quartararo comme patron de la saison que va faire cette rentrée en MotoGP à l’occasion du Grand Prix de Styrie. Un statut qu’il a construit avec, notamment, ses quatre victoires en neuf représentations, dont la dernière remonte à la course juste avant le prononcé de la trêve estivale à Assen. Beaucoup sont convaincus de sa force cette année et peu imaginent le voir faiblir comme il y a un an. Cependant, c’est par deux fois qu’il va devoir affronter le Red Bull Ring avec une Yamaha qui ne part pas favorite, loin de là…

Mais ce pronostic, Fabio Quartararo ne le partage pas vraiment. Il pense qu’il peut tirer les marrons du feu de ces deux étapes autrichiennes. Ce qui ne veut pas dire seulement limiter les dégâts. Confiant et sûr de sa force, le Français dit ainsi : « je suis très heureux que nous reprenions enfin la course. J’ai passé un bon moment pendant la trêve estivale et ce n’était pas mal de me détendre un peu, mais maintenant je veux juste remonter sur ma moto ».

« Je veux aborder le reste de la saison en prenant les courses les unes après les autres, donc je ne suis pas concentré sur le classement général. Mon objectif principal est de faire du bon travail en Autriche ce week-end, tout comme la semaine d’après. Nous savons que Spielberg n’est pas la meilleure piste du calendrier pour nous, mais je suis déjà allé sur le podium alors nous savons qu’il est possible de se battre pour les premières places. Nous ferons de notre mieux », a déclaré le plus que jamais premier pilote Yamaha.

Deux courses difficiles attendent le leader du Championnat du Monde Fabio Quartararo - Photo : LAT Images

Quartararo a gagné sur des pistes Ducati cette saison

Quartararo compte 34 points d’avance au championnat MotoGP devant le compatriote et donc aussi rival Johann Zarco en abordant ce Grand Prix de Styrie. Mais Spielberg est le pays DucatiYamaha a toujours souffert sur le Red Bull Ring, où la vitesse de pointe et l’accélération manquent à ses motos. Lors des victoires sur les pistes de Doha et du Mugello, cette lacune n’a guère eu d’effet, car la M1 pouvait convertir beaucoup de vitesse en virage. En Autriche, cependant, la configuration du tracé offre moins cette possibilité. 

Quartararo



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP