Alex Rins aura la pression dans cette seconde partie de saison du MotoGP, non pas pour jouer un quelconque titre mais carrément pour se refaire une réputation. En effet, avec des chutes et un forfait pour cause de blessure contractée après une étourderie en faisant du vélo, la crédibilité de l’officiel Suzuki en a pris un coup.  Une tendance confirmée par Kevin Schwantz, ambassadeur de la marque d’Hamamatsu, qui a trouvé l’Espagnol déconcentré. Une critique à laquelle l’équipier de Joan Mir répond.

Alex Rins se retrouve dans une phase de sa carrière qu’il pensait avoir définitivement laissée derrière lui : celle de convaincre. Mais ces dernières prestations, et aussi son attitude décelée, ont instillé comme un doute que Kevin Schwantz a clairement exprimé ainsi : « je doute qu’il soit suffisamment concentré sur son travail ».

Une vraie attaque dans un MotoGP où les places sont chères. Alors, avant de se lancer dans son Grand Prix de Styrie qui marquera la rentrée après la trêve estivale de cinq semaines dans une dernière partie de campagne décisive, Alex Rins doit défendre sa réputation : « je me suis entraîné dur pour être aussi fort que possible pour la deuxième partie de saison, au cours de laquelle nous espérons inverser la tendance négative avec laquelle nous avons commencé l’année » dit-il. « Nous avons attendu si longtemps pour revenir et nous avons travaillé si dur dans cette pause, que je pense que nous serons à 200% en Autriche ».

Une abnégation sur laquelle il insiste encore : « je me suis entraîné en Italie et je ne suis pratiquement pas descendu d’une moto ces deux dernières semaines. Il n’y aura plus de pause aussi importante et il reste encore beaucoup de chemin à parcourir jusqu’à la fin de la saison, nous devons donc garantir que nous serons prêts pour ce qui pourrait arriver ».

Cette ambiance de travail acharné mise, il est temps de répondre à un Kevin Schwantz qui doute de sa concentration : « lorsque vous êtes pilote d’une équipe officielle, tôt ou tard des critiques vous sont faites. Je suis sûr que Schwantz a commenté avec les meilleures intentions parce qu’il se soucie de Suzuki, et nous l’en remercions, mais dans ce cas, il a tort. Je me concentre à 100% sur le MotoGP et sur le fait de devenir champion du monde, et je pense qu’il est injuste de tirer cette conclusion d’une mauvaise série de chutes, avant lesquelles je me battais souvent pour les premières places ».

Alex Rins

Alex Rins : “j’espère avoir laissé la malchance derrière moi

« Notre mentalité est toujours la même, travailler dur et courir de course en course, sans penser au championnat » ajoute-t-il précisant même au vu de l’état du marché des transferts qui ouvre des opportunités du côté de Yamaha : « Suzuki m’a soutenu dès le premier instant, je leur fais confiance et ils me font confiance. Ensemble, nous avons créé une équipe gagnante basée sur le travail et l’effort, et maintenant le défi est de rester au top. Nous n’avons pas encore parlé de 2023.  Avant ça il ne nous reste deux saisons où nous devons tous donner le meilleur de nous-mêmes ».

Alex Rins termine en se recentrant sur cette rentrée en Autriche : « la seconde partie de saison sera assez éprouvante, avec de nombreuses courses qui s’enchaînent, et cela devra nous pousser à tout donner. J’espère avoir laissé la malchance derrière moi. L’Autriche n’est pas une piste facile, mais elle est assez agréable à rouler. Par le passé, j’ai conquis un podium ici, c’est pourquoi nous nous préparons à aborder le week-end avec optimisme. Nous sommes prêts à reprendre la course ! ».

Alex Rins

 



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar