Chez Suzuki, c’est l’embellie. La superbe saison 2020 de MotoGP qui s’est terminée avec le titre mondial de Joan Mir a donné comme un coup de fouet à un constructeur dont on redécouvre la gamme. Au sein de celle-ci, on trouve une GSX-R 1000 R qui n’a jamais fait défaut dans le catalogue des sportives et dont les qualités sont reconnues. Il y a même des séries spéciales qui rappellent les gloires d’antan. Alex Rins, lui, a fait la sienne à son idée… Et on aimerait bien la trouver aussi dans les concessions !

Chez Suzuki, la GSX-R 1000 R est une sorte d’institution. Récemment nous vous avons parlé de l’importateur transalpin qui ne propose pas moins de sept décorations en hommage au passé sportif de la marque d’Hamamatsu. De Barry Sheene à Joan Mir, en passant par Marco Lucchinelli, Franco Uncini, Kevin Schwantz et Kenny Roberts Junior, les icônes sont célébrées.

Proposées à 22 500 euros avec une selle monoplace et l’échappement standard Akrapovic contre 19 999 euros pour la version française, l’opus est tentant. Mais pour le moment hors d’atteinte dans notre verte contrée, du moins par le canal du réseau.

Alex Rins mérite aussi la sienne

Vainqueur à trois reprises sur la GSX-RR de Grand Prix et présent dans le projet MotoGP du blason d’Hamamatsu depuis plus longtemps que son équipier Mir qui a cependant concrétisé, Alex Rins a décidé de marquer aussi le coup. Avec sa version. Il s’est donc occupé de son modèle dont il se sert pour s’entraîner, comme le règlement le lui autorise.

Et voilà le résultat présenté sur le réseau social de l’Espagnol. Un beau mariage stendhalien entre le rouge et le noir. La moto a même un nom, assez commune d’ailleurs pour les fans de la marque puisqu’il s’agit de Susie. Même sans couronne mondiale, cette version Alex Rins mérite d’être insérée au catalogue …



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar