MotoGP : Sylvain Guintoli explique ce qui fait exactement le succès de la Suzuki

par | 30 janvier 2021

Sylvain Guintoli a rejoint l’équipe Suzuki en MotoGP sous l’impulsion d’un Davide Brivio qui ne sera plus dans ses murs  en 2021. La contribution du Français, comme pilote d’essai, à la montrée en puissance de la GSX-RR jusqu’à son apogée cette année est reconnue par tous, y compris par les pilotes titulaires que sont Alex Rins et, désormais, le Champion du Monde Joan Mir. Dans son blog Suzuki, Sylvain Guintoli revient sur les tenants et les aboutissants de cette bonne période pour la firme d’Hamamatsu qui a mis tout son ADN dans cette MotoGP. Le voici révélé par le tricolore …

Sylvain Guintoli est un élément à part entière de l’histoire à succès actuellement décliné par Suzuki en MotoGP. Une belle reconnaissance pour celui qui est aussi un ancien Champion du Monde de WSBK, mais c’était alors avec Aprilia. Ancien pilote de Grand Prix, Guintoli ne pensait pas retrouver de paddock avant que Davide Brivio ne l’appelle en 2017 pour contribuer au projet Suzuki. Qui, à l’époque était encore à parfaire : « mes premières pensées ont été que c’était vraiment génial de refaire l’expérience d’une telle moto et que, tout d’abord, il faut s’amuser un peu sur la moto, puis il faut se lancer dans les trucs techniques et comprendre la moto, en essayant d’aller plus vite ! » se souvient Sylvain.

« Ma première impression de la GSX-RR était qu’elle était très bien équilibrée, mais il y a eu un problème avec le moteur cette année-là. Nous avons travaillé dur et l’une des plus grandes améliorations est intervenue entre 2017 et 2018. Le moteur était bien meilleur et tous les outils qui ont été mis en place pour essayer de contrer le problème du moteur étaient encore tous vraiment utiles et bénéfiques. Nous avions fait un plongeon profond dans la moto et cela nous a permis de comprendre encore plus la GSX-RR. Ensuite, tout a été question de petits pas : aérodynamique, freinage moteur, stabilité. Il suffisait de faire de petits réglages, toutes ces petites choses s’additionnent. L’année suivante, en 2019, la moto était de mieux en mieux et les résultats aussi ».

Sylvain Guintoli : « la clé est de gérer ce que vous avez et d’en tirer le meilleur parti »

Le fil d’Ariane était trouvé : « en 2020, la grande différence a été le nouveau châssis, que j’ai essayé pour la première fois lors du test d’avant-saison à Sepang, c’était une grande amélioration ! Il permet aux pilotes de freiner plus fort, ce qui est un grand avantage. Joan freine tard et il freine fort, donc ça l’a vraiment aidé. Et le nouveau moteur en 2020 était également meilleur dans quelques domaines, donc nous avons fait un grand pas en avant l’année dernière ».

Sur ces fondamentaux, Suzuki a pu décliner ses convictions de toujours : « historiquement, Suzuki a toujours construit des motos qui se comportent bien et qui prennent bien les virages, c’est dans l’ADN, et cette GSX-RR 2020 était en quelque sorte le nec plus ultra dans ce domaine. Cet équilibre est devenu une sorte de “thème” autour de la GSX-RR, et c’est en fait la chose la plus importante dans les courses de GP parce qu’au bout du compte, ces motos sont trop puissantes pour les circuits et trop puissantes pour le niveau d’adhérence, donc la clé est de gérer ce que vous avez et d’en tirer le meilleur parti ».

Une philosophie qui est clairement le contre-pied de celle de Ducati, marque plus encline à sortir des sentiers battus pour trouver la solution plutôt que d’optimiser l’existant. Qui a raison ? C’est peut-être le règlement qui donnera la réponse … « Il y a aussi un gel du développement, ce qui est bon pour nous car nous sommes très contents de la moto, même si nous voulons continuer à travailler pour l’avenir » précise le Français.

Reste qu’en 2021, il est un élément qui manquera, et il est humain : le départ de Davide Brivio vers la Formule 1 mettra-t-il à mal cet équilibre tant vanté ? « Les choses seront un peu différentes sans lui pour le Team Suzuki Ecstar cette année. J’ai apprécié travailler avec lui et je lui suis reconnaissant de m’avoir accueilli et d’avoir partagé de bons souvenirs ».

Sylvain Guintoli termine sur ses occupations actuelles : « pour l’instant, je m’entraîne et je me maintiens en forme, ce qui est crucial pour pouvoir supporter une journée complète d’essais, donc je fais beaucoup de vélo et je pars à l’aventure. Je suis prêt à reprendre la GSX-RR dès que possible ! » Et puis il y a aussi ça… « L’hiver est un moment de détente et de plaisir en famille, d’autant plus que ma femme et moi venons d’accueillir un nouveau venu dans notre couvée ! Et c’est vraiment agréable de prendre un peu de temps libre, même si j’espère vraiment que les choses vont lentement revenir à la normale cette année ».

Sylvain Guintoli est un élément clé dans le dispositif Suzuki en MotoGP ...

 

Tous les articles sur les Pilotes : Sylvain Guintoli

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar