Selon Speedweek, le retour de Sylvain Guintoli en Superbike est terminé !

Et ce, pour une bonne raison : le pilote français aurait conclu un accord avec le team Suzuki MotoGP pour en être le pilote d’essai officiel, à l’image de Michele Pirro chez Ducati, et possiblement Michael van der Mark chez Yamaha (voir ici) et Stefan Bradl au HRC (voir ici), confortant ainsi la tendance actuelle des usines japonaises à utiliser des équipes de test et des pilotes européens.

Originellement, le team Puccetti devait aligner deux Kawasaki ZX-10RR en 2018, l’une pour Toprak Razgatlioglu, l’autre pour Leon Haslam ou Sylvain Guintoli.

L’Anglais ayant préféré poursuivre en BSB, le Français, présent à Jerez et à Doha pour remplacer Randy Krummenacher blessé, s’est retrouvé soumis à un dilemme, comme il s’en est confié samedi soir au Qatar : « D’un côté, je voudrais continuer à rouler (ici en Superbike), d’un autre côté l’offre en tant que pilote d’essai MotoGP pour Suzuki est tentante. Si je choisis le Championnat du Monde Superbike, seule l’équipe Puccetti est une option. Une bonne équipe qui sera encore meilleure l’année prochaine. »

Devant cette indécision, Puccetti aurait fixé à dimanche la date limite pour recevoir une réponse de Sylvain Guintoli, un ultimatum ayant visiblement reçu une réponse négative : « Sylvain ne courra pas pour mon équipe en 2018, je n’utiliserai qu’une moto avec Toprak. »

En toute logique, mais sous réserve de confirmation, Sylvain Guintoli devrait donc intensifier ses essais au guidon de la GSX-RR en 2018, les derniers effectués par le pilote français remontant à Misano (voir ici).


Tous les articles sur les Pilotes : Sylvain Guintoli

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar