MotoGP Test 3 Jerez J3 : Premiers éléments sur l’Aprilia RS-GP 2021

par | 18 février 2021

A force de jouer à cache-cache avec les photographes, cela devait arriver : L’Aprilia RS-GP 2021 s’est faite capturer par un objectif. En l’occurrence, celui d’un “correspondant secret” de nos confrères de GPone, que l’on sait très proche du team Aprilia MotoGP, lors du dernier jour de test à Jerez.

Alors, que voit-on sur cette unique photo, et qui était caché la veille par Aleix Espargaró ?

On découvre principalement trois choses. Des échappements plus courts, surtout en ce qui concerne les échappements avant, une “salad box” située sous la selle plus volumineuse qu’en 2020, et un bras oscillant en carbone.

Aprilia étant en 2021 le seul constructeur bénéficiant des concessions, nul n’est besoin pour eux de se contenter de modifier la longueur des échappements pour jouer avec le caractère du moteur. On peut donc supposer que s’ils ont modifié ces derniers, c’est plus pour s’accorder à une nouvelle configuration du moteur que pour tenter de trouver un peu d’accélération. Quant à la section hexagonale terminale, cela reste un point d’interrogation…

En ce qui concerne la “salad box”, un élément initialement introduit par Ducati, c’est toujours le grand mystère dans un paddock dont la moitié pense qu’elle ne contient que des boîtiers électroniques (pour la répartition des masses) et l’autre un Mass Damper destiné à réduire le chattering ! Quoi qu’il en soit, la “salad box” s’est élargie cette année, signe quasi certain que les hommes de Noale y ont glissé un peu de poids.

Enfin, le bras oscillant en carbone fait son retour après plusieurs essais infructueux depuis une première version aperçue en 2018.

D’après les déclarations du pilote catalan, l’ensemble est prometteur, comme le confirme son meilleur chrono en 1’37.421, soit encore trois dixièmes de mieux qu’hier. Pour rappel, il avait réalisé 1’37.885 lors de sa meilleure qualification en 2020. On est donc déjà plus rapide, avec une moto qui reste forcément à peaufiner.

Aleix Espargaró : « Eh bien, le premier test de 2021 est terminé ! Heureux de ma performance, maintenant de retour à la maison pour pédaler à nouveau ! La base de la RS-GP 2021 est définitivement prometteuse. Ce ne sont que les premiers essais mais les temps étaient bons sur une piste qui n’est pas historiquement la meilleure pour nous. Il y a encore beaucoup de travail à faire, notamment du côté puissance, mais en termes d’ergonomie, de châssis et d’électronique, il y a eu des améliorations intéressantes. Maintenant, nous attendons le Qatar, où nous serons avec tous les autres pilotes et nous comprendrons notre niveau réel. Avec l’espoir que Fausto sera bientôt de retour en piste avec nous. »

L’aîné des frères de Granollers a par ailleurs publié son rythme cardiaque lors de cinq runs de cinq tours, en indiquant travailler son endurance.

Son coéquipier, Lorenzo Savadori, a également la dernière production de Noale, et s’il s’avoue gêné par un problème à l’épaule droite, il déclare : « Tout d’abord, mes pensées vont à Fausto, qui mène actuellement une bataille difficile. Je connais son esprit et sa détermination et il nous manque beaucoup ! C’est super d’être de retour en piste après la pause, c’est toujours un moment spécial. Malheureusement, ces tests ont été conditionnés par un problème d’épaule droite qui m’a empêché d’être en forme à 100%. Dans tous les cas, le ressenti avec la moto 2021 a été bon au premier contact: elle semble s’être améliorée à tous points de vue même si je pense qu’il faut encore y travailler. »

En l’absence de Stefan Bradl sur la Honda, les autres chronos ont été inscrits par Dani Pedrosa en 1’38.203 et Mika Kallio en 1’39.778 sur la KTM, tandis que Miguel Oliveira et Iker Lecuona maltraitaient quelques pneus sur des motos de série, Yamaha pour le premier, BMW pour le second.

1. Aleix Espargaró (Aprilia) – 1’37.421
2. Dani Pedrosa (KTM) – 1’38.203
3. Lorenzo Savadori (Aprilia) – 1’39.049
4. Mika Kallio (KTM) – 1’39.778

Nous n’avons pas connaissance d’autre test privé MotoGP avant le shakedown du 5 mars au Qatar, alors que les Moto3 et Moto2 tourneront les 2 et 3 mars à Portimão, toujours lors d’essais privés.

Crédit photo Pedrosa: A.Rivero

Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro, Dani Pedrosa, Lorenzo Savadori, Mika Kallio

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini