MotoGP Test Jerez J1 Débriefing Johann Zarco (Ducati/4) : Carénage, moteur, échappement ? (Intégralité)

par | 19 novembre 2021

Classé deuxième de la première journée du test MotoGP à Jerez, Johann Zarco a répondu aux questions des journalistes au terme des premiers essais MotoGP de la saison 2022.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote français, globalement très satisfait de ces essais.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Johann Zarco sans la moindre mise en forme, même si cela est partiellement traduit (vouvoiement en anglais, tutoiement en français).


Johann Zarco : « Globalement, un bon test ! Aujourd’hui, cela a été un peu plus difficile qu’hier car le vent était dans une direction différente. Dès la première sortie, j’ai pas mal souffert car peut-être aussi que les conditions de piste avaient changé aujourd’hui, et le feeling avec l’arrière n’était pas exactement le même. Mais au moins, j’ai pu faire à nouveau de nombreux tours, et de façon plutôt régulière même si je n’ai pas été très rapide. Mais comme ça, c’était très bien pour continuer à tester et confirmer des choses, pour préparer l’année prochaine du mieux possible. Je suis donc satisfait d’avoir eu ces deux journées de test et de faire de nombreux tours pour avoir encore plus de feeling sur la moto, ici à Jerez, qui est une piste technique où il est bien de travailler. Je suis donc satisfait de tout, d’autant que ne pas chuter pour terminer la saison est également important. »

Avez-vous pu tester le nouveau carénage Ducati ?

« J’ai testé le nouveau carénage et c’était intéressant, mais évidemment il n’était pas facile de donner commentaire clair car il y avait un vent fort d’une direction différente d’hier. Que ce soit avec un carénage ou un autre, c’était toujours une bagarre avec la moto, et quand vous vous battez trop, il est difficile de donner un commentaire clair. Il y a des commentaires positifs dessus, et c’est peut-être la chose principale. »

Avez-vous pu tester le nouveau moteur Ducati ?

« Le nouveau moteur également. Ici, c’est un petit circuit. Tout a bien fonctionné, donc au moins il n’y a rien de plus mauvais, ce qui est un point positif. Mais il est difficile de dire à quel point il peut être plus rapide car nous utilisons la sixième seulement pendant deux secondes sur cette piste, et nous atteignons seulement les 300 km/h. Ce n’est donc pas la meilleure piste pour tester un moteur, mais au moins on a pu faire des kilomètres dessus et tout a bien fonctionné. »

Qu’avez-vous demandé pour le prochain test ?

« Pas grand-chose. Tant que Pecco Bagnaia est aussi rapide qu’il a été aujourd’hui, j’ai encore des choses à comprendre (rires). Je pense que le potentiel de la moto progresse encore, et c’est bien de le sentir. Personnellement, le travail que j’ai à faire est d’avoir encore plus de feeling, pas pour faire exactement comme Pecco mais pour aller dans cette direction, puis mélanger ça avec mon style. »

Pecco Bagnaia a déclaré que Ducati avait amélioré une moto déjà parfaite. Est-ce aussi ton impression ?

« Je pense aussi, oui. À mon avis, le potentiel est ultra bon. On peut encore améliorer de petites choses pour la faire devenir encore meilleure, et lui se sent tellement bien dessus depuis un moment, et il l’a confirmé sur la fin de saison, que pour lui la moto est déjà parfaite. Je pense qu’elle peut être encore plus saine pour parfois gommer des erreurs de pilotage. »

As-tu pu travailler sur ton style de pilotage comme tu le voulais ?

« Oui, j’ai bossé sur le pilotage, dans toutes ces phases de freinage où Bagnaia et très fort. Hier, j’ai fait 78 tours et aujourd’hui une soixantaine (65), donc j’ai pu essayer de chercher des choses, et je verrai cet hiver comment je peux adapter mon entraînement pour continuer à prendre des sensations là-dessus. »

As-tu pu essayer l’échappement long de Ducati ?

« Non, nous on n’a pas eu besoin de tester. Je crois même qu’avec le nouveau moteur, c’était les anciens pots. Donc, on n’a pas testé. »

Comment expliques-tu l’écart qu’il y a aujourd’hui entre Francesco Bagnaia et les autres ?

« Je pense qu’il a mis le pneu soft au bon moment. C’était encore le matin et le vent commençait à souffler mais il a réussi à passer au travers. Et comme il se sentait déjà bien avec le médium hier, là, il a su faire l’extra perf avec le soft. Mais ensuite le vent a continué à se lever davantage, et c’est ça : Tout le monde essaie, (Johann regarde alors le live timing) Fabio est en 37,5 mais ce n’est pas facile d’aller beaucoup mieux. À mon avis, voilà : Il a utilisé le pneu soft au meilleur moment, en plus du fait qu’il se sent bien. »

 

 

Classement combiné (provisoire) :

 Crédit Classement : MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing