En ce lundi 3 mai 2021, Valentino Rossi a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit de Jerez – Ángel Nieto au terme du test MotoGP faisant suite au Grand Prix d’Espagne.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote italien.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Valentino Rossi sans la moindre mise en forme.


Valentino Rossi : « Oui, c’est une journée positive pour moi car nous avons beaucoup travaillé et fait beaucoup de tours, et aussi parce que les conditions étaient très bonnes aujourd’hui, ici, à Jerez, avec de bonnes températures. Nous avions un besoin désespéré de progresser et de faire progresser le rythme et le feeling sur la moto car nous avons beaucoup souffert durant le weekend. Et le feeling n’est pas si mal : Nous terminons la journée avec un bon feeling, en particulier parce que je me sens mieux sur la moto et je peux mieux piloter. J’ai beaucoup amélioré mon rythme et nous avons bien travaillé avec l’équipe, principalement sur les réglages pour améliorer les freinages et les entrées en virage. Yamaha a également apporté quelques nouvelles pièces qui fonctionnent bien et apportent toute une aide pour améliorer le feeling et la vitesse. Au final, c’est plutôt bien ! C’était donc un bon test. »

Nous avons beaucoup vu Pecco Bagnaia s’entraîner au ranch et cela semble fonctionner. Y a-t-il un domaine du pilotage où vous souhaitez également progresser ?

« Nous travaillons beaucoup au ranch mais également quand nous nous entraînons avec les motos à Misano ou sur de petits circuits, en particulier pour les premiers tours et la bagarre au corps à corps. Nous travaillons toujours, mais, pour moi, le problème est ma vitesse. Je dois améliorer ma vitesse et je dois faire progresser le feeling avec la moto. Ce weekend a été très difficile. Nous savons qu’il est difficile de se battre pour la victoire mais nous devons être plus forts, et nous voulons bien sûr être plus forts que ça. Nous devons donc travailler, moi et la M1, pour que je sois plus rapide. Mais aujourd’hui n’était pas si mal, c’était un bon test. Nous avons trouvé quelque chose d’intéressant, donc nous espérons que nous pourrons le retrouver également au Mans pour voir si nous pouvons être plus forts au Mans. »

Pensez-vous que vous apercevez la lumière au bout du tunnel ?

« C’est toujours difficile à répondre car c’est seulement un test : Les conditions sont différentes, avec des façons différentes de travailler par rapport au weekend, et nous courrons au Mans sur une autre piste la semaine prochaine avec des conditions différentes. Mais sincèrement, je suis heureux de cette journée car je me sens mieux sur la moto. J’ai été en mesure de mieux piloter, de façon plus précise, plus rapides dans les parties rapide, car nous avons trouvé quelque chose d’intéressant. Mais pour répondre à vos questions, on verra et on devra attendre la semaine prochaine. »

Tentez-vous de résoudre le problème avec l’adhérence arrière grâce à des pièces ou des réglages, ou votre pilotage ?

« Je ne veux pas parler de… Je ne parle pas du pneu. Je ne veux pas dire que le pneu est trop tendre pour moi, car au final c’est le même pneu pour tout le monde et les autres sont capables de faire avec. Si vous voulez courir en MotoGP, vous devez pouvoir gérer ça, donc nous devons essayer (rires). Je ne me sens pas à l’aise avec la moto car avec mon pilotage je suis un peu en retard et cela crée aussi des problèmes à l’accélération, car j’ai souvent des problèmes d’adhérence arrière à l’accélération et je ne suis pas capable de sortir du virage suffisamment vite. Donc nous travaillons beaucoup sur les réglages avec Davide (Muñoz), fourche, réglages et répartition des masses, pour freiner et entrer en virage plus rapidement, freiner plus fort et passer dans le virage avec plus de vitesse. C’est l’objectif, et nous avons progressé. Tout ce que nous avons essayé aujourd’hui a été un petit pas en avant, Yamaha a également apporté quelque chose qui n’est peut-être pas très important mais est néanmoins une aide pour moi. Car après le week-end, nous étions plutôt abattus car nous avons souffert. On verra bien mais aujourd’hui le feeling est bien meilleur. »

Vous ne paraissez pas très agressif en début de course : Avez-vous aussi des difficultés avec le réservoir plein ?

« Le problème est que je n’ai pas le rythme, et nous souffrons au départ avec la Yamaha car beaucoup des autres motos démarrent plus fort.. Mais quoi qu’il en soit, je n’ai pas le rythme donc il était très difficile pour moi d’être agressif avec les autres qui sont plus rapides. Oui, j’ai beaucoup peiné avec le réservoir plein hier car il était très difficile de freiner la moto et il était très difficile de freiner au même endroit que les autres. Donc malheureusement, je n’étais pas suffisamment fort pour doubler. »

Classement final du test MotoGP Test à Jerez : 

Crédit classement: MotoGP.com




Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team