Le team Tech3 KTM a commencé ses tests à Misano avec Iker Lecuona et Danilo Petrucci et il les poursuivra avec ses pilotes attendus pour 2022 que sont Raul Fernandez et Remy Gardner. Un changement radical que Petrucci a pris avec philosophie, et d’autant plus qu’il a un projet avec KTM pour une reconversion en Rallye-Raid. Pour Lecuona, en revanche, la situation est autrement interprétée. Il faut dire que, l’an prochain, il ne devra plus rien à KTM et réciproquement…

L’événement s’est voulu bon enfant, avec une approche à la fois fraîche et chaleureuse illustrant un accueil sympathique des deux nouveaux pilotes Tech3 venus du Moto2 que sont Remy Gardner et Raul Fernandez. Un duo qui prendra la place d’un autre en 2022, mais qui prend donc déjà ses quartiers. Une appropriation précoce de l’espace qui n’a pas été du goût d’Iker Lecuona

L’Espagnol s’est ainsi confié à ses compatriotes de Todocircuito auprès desquels il n’a pas caché un certain malaise face à la décision de KTM de ne pas le solliciter ce mercredi : « je ne veux pas en parler, c’est une situation qui me rend fou et je ne la comprends pas.  Je ne suis pas pour et je dois l’accepter. Nous avons effectué le travail que nous pouvions. Quand nous serons à nouveau à Misano en octobre, nous verrons où nous en sommes ».

Raúl Fernández et sa KTM RC16

Lecuona ne laisse pas sa place à Raul Fernandez et Remy Gardner avec le sourire

« Je ne sais pas quelle moto ils vont essayer, j’imagine la mienne car il n’y a pas d’autres motos ici. Ils vont juste tester mes motos. Je ne vais plus parler à propos de ce problème car cela ne me mène nulle part » ajoute l’Espagnol dont la frustration ressort encore à propos de son travail du mardi : « chez KTM ils continuent à me donner des pièces à essayer, de l’électronique… en ce sens je n’ai rien à redire. Ce que j’essaye et j’aime je peux l’utiliser jusqu’à la fin de la saison, si c’est apprécié ils gardent ça. C’est aussi positif pour eux si c’est une KTM de plus qui est devant ».

Il ne sait pas si KTM a mis la RC16 2022 sur la piste mais il termine ainsi : « honnêtement, je ne sais pas, et je m’en fiche. Je ne serai pas là en 2022 ». Sur cette échéance, il rassure ses fans : « j’ai décidé et c’est pratiquement fait, pour l’instant nous n’allons pas le dire. Quand ils voudront nous le publierons. Je suis calme et content de la décision, je pense que pour moi l’avenir est très positif ». Et ce sera selon toute vraisemblance du WSBK en tant qu’officiel Honda.

Iker Lecuona devant Johann Zarco à Misano



Tous les articles sur les Pilotes : Iker Lecuona

Tous les articles sur les Teams : Red Bull KTM Tech3